Qui sème le blé… récolte le gluten

La nouvelle vie presque totalement sans gluten et sans lactose d'une maman et de son petit garçon

Un an après…. Lait et cancer, oncologie et produits laitiers

Ce mois-ci, nous aurions dû fêter les 75 ans de mon papa.
Je me rappelle que l’année dernière, j’avais fait une super Sachertorte sans gluten pour ses 74 ans.
Je prenais soin de son alimentation et de ses goûts, il finissait sa chimio et allait attaquer les rayons…
Je suis revenue sur le blog aujourd’hui, je me suis rendue compte que c’était le dernier post que j’avais publié, il y a déjà un an…. un an qui est passé à la vitesse de la lumière, tout en étant atrocement long et lourd.
Un an pour se rendre compte que l’alimentation joue un rôle important pour notre santé.

Et puis, aujourd’hui j’ai juste envie de pousser un coup de gueule (encore un, oui) sur le lait à l’hôpital pour les cancéreux.
Je reçois depuis plusieurs années les infos du Professeur Henri Joyeux, éminent professeur de cancérologie et de chirurgie digestive à la Faculté de Médecine de Montpellier, via son site, et via la page Facebook des Fans du Pr Henri JoyeuxBref, en gros, le lait, c’est pour les veaux, et ça ne fait pas bon ménage avec notre santé, et ça n’aide pas quand on a un cancer (je résume, hein….)

Et là, je fulmine, je rage, j’ai la haine quand je vois que pendant 3 mois, à l’hôpital, dans le service de son oncologue, on a littéralement GAVE mon papa de produits laitiers : petits suisses le matin, fromage blanc le midi, yaourt le soir, sans compter le fromage…. il n’en pouvait plus et moi je demandais à l’infirmière en chef si elle avait déjà entendu parler des méfaits du lait…. elle me prenait de haut comme si j’étais une intégriste illuminée….

On vit vraiment dans une société de m*** !

Mon papa est parti il y a déjà 3 mois, ce n’est pas le lait qui l’a tué, mais je suis vraiment déçue de notre système médical qui s’entête à rede la chimie en boucle, mais ne cherche pas à appliquer des principes simples et reconnus d’alimentation…. Tout est à reprendre….

A bientôt….

Orthorexiques, soyez droits dans vos bottes !!

orthorexieSuite à mon coup de gueule à la lecture d’un article de Psychologies sur les intolérants au gluten, snobs, victimes de la mode, orthorexiques et psychiatrement dérangés, j’ai beaucoup apprécié le commentaire de La demoiselle d’Octobre et son post coup de gueule aussi que je vous invite à aller lire.

En voici un extrait:
Le raisonnement de base est simple: comme une voiture, les êtres humains ont besoin de carburant. A la différence de la voiture, leur carburant est dans l’alimentation, non dans une station service. Remplissez son moteur de vinaigre, et vous pourrez être sûrs que votre voiture ne démarrera jamais. Entretenez-la régulièrement en lui fournissant un carburant de qualité, et le moteur durera plus longtemps. Où je veux en venir avec tout ça ? J’aimerai vous parler d’un phénomène, d’un mot sur lequel j’ai buté en flânant l’autre fois. C’est le nouveau mot à la mode dans les journaux de psychologie, dans les magazines de « santé » : l’orthorexie. Ce mot désignerait un trouble alimentaire caractérisé par l’obsession du « bien manger ».

La lecture de plusieurs articles sur le sujet m’a fait sauter au plafond. Ce phénomène « médical » sous-entend que certaines personnes, seraient « malades » de vouloir bien manger. On pointe du doigt, végétariens, végétaliens, consommateurs de produits alternatifs, de farine complète et de sucre non raffiné. Même vous, qui allez acheter un pain de seigle le dimanche au lieu de son cousin tout blanc, seriez sur la pente de la droiture alimentaire.  Toujours selon ce phénomène, les personnes « atteintes » d’orthorexie, consacreraient beaucoup de temps à réfléchir sur leur alimentation (quel crime !) délaisseraient la farine blanche (nouveau blasphème !). Sois conscient, cher lecteur, que la société attend de toi que tu ailles pousser ton chariot bien tranquillement au supermarché du coin, sans réfléchir. Nos arrière grands-parents allaient-ils dans les supermarchés se bourrer de produits raffinés et pleins d’additifs en tous genre ? Celui qui cultive sur sa terre les fruits, les légumes, celle qui fait un gâteau au lieu de l’acheter tout prêt au rayon épicerie , sont-ils malades ? Ou est-ce la preuve que le bon sens émerge (enfin!)Que l’on se réveille après des années de malbouffe, à marcher main dans la main avec les géants de l’industrie qui ont fait passer la quantité bien avant la qualité?

Et puis, un ami m’a fait découvrir le blog de Jérémy Anso et son post sur les orthorexiques et les lémorexiques : allez le lire aussi, ça vaut de l’or!

Extrait:
Première définition d’une vieille maladie
3 français sur 5 en seraient atteints, et personne n’avait jamais mit de nom sur cette maladie grave.La lemorexie, du grec « lemo » pour « de travers » ou « faux » et « orexia » pour « appétit », signifie l’appétit de travers ou bien le comportement obsessionnel pour la malbouffe.
Loin d’être anodine, cette maladie serait en cause dans les épidémies actuelles d’obésités et de surpoids qui touchent près de 25 millions de français. Pire encore, cette maladie augmente les risques de diabète, d’avoir un événement cardiovasculaire (AVC, infarctus du myocarde, etc.) ou de souffrir d’hypertension artérielle (ce ne sont que quelques exemples).
Comment une maladie si commune, qui véhicule de si grands risques pour la santé des français, est-elle passée inaperçue ? Et comment la dépister efficacement ?
L’origine de la « Lemorexie » et pourquoi elle existe
Le terme « lemorexie » est issu du cerveau d’un jeune doctorant, moi-même, suite aux récentes attaques médiatiques subies par toutes les personnes (saines d’esprit) qui s’alimentent sainement.
Ces attaques qualifiaient outrageusement tous les français qui mangent du pain complet ou qui se pressent eux même leur jus de fruit d’orthorexiques (le pendant de la lemorexie), une maladie mentale ou un trouble du comportement alimentaire qui vise à l’obsession de l’alimentation saine.
Malheureusement pour l’inventeur de cette maladie (qui n’est pas reconnue), et pour les reportages qui stigmatisent à tort une partie de la population française, la lemorexie est bien pire que l’orthorexie. Pourquoi ?
La lemorexie est née dans un soupe très complexe où se superposent
– une publicité et un marketing agressifs pour les plus grands produits industriels transformés ;
– des recommandations gouvernementales non adaptées aux besoins réels des français ;
– une manipulation générale des résultats scientifiques en faveur des industriels ;
– une addiction physiologique aux produits les plus néfastes ;
– et finalement à la perte généralisée du libre arbitre et du scepticisme des consommateurs.
Cela fait beaucoup de choses, mais il y a des moyens simples pour piéger un lemorexique.

A bon entendeur…..

Gâteau au chocolat façon Sachertorte sans gluten

Pour les 74 ans de mon père, j’ai préparé un gâteau au choco façon Sachertorte sur la base d’une recette de IzaKitchen.
A la différence de la spécialité viennoise, le fourrage a été fait de confiture de framboises maison, et j’adore le mélange choco/framboise.

J’ai fait le gâteau en précipitation, du coup je n’ai pas peaufiné la présentation, ni la bordure, et j’ai fait les photos à l’arrache, ce que je regrette un peu, car malgré tout, ce gâteau était une tuerie!!

gâteau choco sans gluten façon façon Sachertorte

Pour la pâte du gâteau :
120 gr de chocolat noir 70%
120 gr de margarine
60 gr de sucre glace
4 oeufs
80 gr de farine de riz
40 gr de fécule de maïs
140 gr de sucre roux
confiture de framboises

Glaçage du gâteau :
75 gr de chocolat noir 70%
50 gr de sucre roux
95 gr de margarine
70 gr de crème de soja liquide
1 pincée de sel

Préparation :
Préchauffer le four à 180°C
Contrairement à Iza, et comme j’étais à la bourre, j’ai tout mélangé sans séparer le blancs des jaunes, ni monter les blancs en neige….
Faire fondre le chocolat au bain-marie. Puis rajouter la margarine.
Verser le tout dans le Companion. Rajouter le sucre glace, les oeufs, la farine de riz et la fécule de maïs, le sucre.
Lame pétrir/concasser, vitesse 4
Huiler un moule rond. Verser la pâte et enfourner.
50 minutes à 180°C

Montage:
Àsachertorte sans gluten la sortie du four, démouler le gâteau et le laisser refroidir sur une grille.
Ne faîtes pas comme moi, dans la précipitation, j’ai posé mon gâteau tout chaud sur le plat en verre pour le couper, et le verre n’a pas supporté et s’est fendu en 3 morceaux!!
Couper le gâteau en deux dans l’épaisseur à l’aide d’un fil métallique de cuisine.
Garnir la moitié du dessous de confiture de framboises. Puis reconstituer le gâteau et le napper avec le caramel au chocolat.

Le glaçage:
Faire fondre au bain-marie le chocolat. Réserver.
Mettre le sucre dans une casserole avec 2 cuillères à soupe d’eau et réaliser un caramel.
Faire fondre la margarine avec une pincée de sel. Puis porter la crème au soja à ébullition.
Rajouter au caramel la margarine fondue et la crème au soja. Bien remuer. Rajouter ce caramel au chocolat.
Laisser refroidir un petit peu avant de tapisser  le gâteau de ce nappage.

Sachertorte sans gluten DSC_0037

Produits sans gluten industriels : ce n’est pas bon pour notre santé!

Dans la droite ligne de mes posts sur ma décision d’arrêter d’acheter des produits industriels sans gluten, j’ai trouvé cette infographie qui résume absolument bien ce que j’ai mis plus d’un an à découvrir par moi-même….

A savoir : les produits sans gluten industriels sont chers et en plus, ils sont bourrés de sucre et de substances vraiment pas bonnes pour notre santé, qui pour la plupart font exploser nos index glycémiques!

Voyez plutôt:

produits sans gluten industriels

Merci Naturacoach, que je suis sur sa page Facebook !

Article dans Psychologies sur le sans gluten : nous sommes des snobs !!

Je suis tombée sur cet article, et je suis tombée de l’armoire aussi par la même occasion!!
Mais quelle honte !!! Comment peut -on écrire autant de conneries, et comment peut -on en arriver à autoriser la publication d’un tel ramassis de bêtises??!!!!
Et cces docteurs, comment osentèils se moquer ainsi des malades?
C’est sûr les célébrités mondiales qui disent maigrir grâce au sans gluten phenomène de mode, ne nous aide pas…. mais en  2012, nous étions snobs, victimes de la mode, en 2013 nous sommes aussi devenus orthorexiques…. Les lobbies alimentaires, pharmaceutiques, les médecins Cohenistes Apfelderferistes relayent leurs idées merdiques grâce à des journalistes idiots et complaisants….
Mon fils de 6 ans n’est pas snob, je ne me crois pas être victime d’un complot mondial alimentaire, mais j’ai honte et mal de voir comme on manipule les masses!

Lisez cet article et criez votre indignation!!

Le régime sans gluten, un nouveau snobisme ?

Éliminer toute trace de gluten de son alimentation: une nécessité pour certains, un choix délibéré pour d’autres. Entre les véritables intolérants et les accros aux régimes en quête d’une nouvelle solution miracle, le régime sans gluten rencontre de plus en plus d’adeptes. Enquête sur les enjeux santé, minceur, et économiques d’un véritable phénomène.
Isabelle Artus Novembre 2012

La naissance d’un phénomène
Le processus est bien rôdé : l’histoire débute aux États-Unis, d’où elle se diffuse à l’échelle planétaire grâce aux meilleures VRP du monde : les célébrités. À longueur d’émissions, Gwyneth Paltrow, Oprah Winfrey, Megan Fox vantent les bienfaits du régime sans gluten (un terme générique désignant des protéines céréalières comme le blé, le seigle, l’orge, l’avoine, l’épeautre). Puis, pour qu’une tendance se transforme en phénomène, il faut des aspirations communes – quoi de mieux que la santé et la minceur – et des enjeux économiques. D’où la floraison d’ouvrages, de conseils et de recettes pour une vie sans gluten, véritable sacerdoce puisqu’il faut tout préparer soi-même. Une manne en revanche pour les industriels. Les emballages sont retravaillés pour que les produits « sans gluten », jusqu’alors associés à la « maladie », deviennent synonymes de bienêtre, de bonne santé et, en creux, de minceur. Un marketing efficace à en juger par les prouesses réalisées au Royaume-Uni, où désormais 20 % des adultes sont persuadés d’être allergiques, alors que le taux de prévalence réel est, comme en France, de 1 à 2 %.
Les ingrédients du « succès »
Devant autant d’individus s’autodéclarant intolérants, Gérard Apfeldorfer, psychiatre, spécialiste des troubles du comportement alimentaire, ne cache pas sa perplexité. « Je n’ai pas vu le phénomène venir, c’est arrivé très rapidement, et la mayonnaise a pris. » Il faut dire que le gluten renferme tous les ingrédients propres à générer une néophobie alimentaire. Le dépistage de son intolérance est rarement demandé, le diagnostic est difficile à établir, les symptômes, communs à de nombreuses autres maladies, varient d’une personne à l’autre et, faute d’études concluantes, les experts se chamaillent sur le nombre d’intolérants qui s’ignorent. Parce que si l’allergie est une manifestation immédiate, visible et extériorisée, parfois violente, l’intolérance est une réaction lente, qui se produit au-delà de deux jours et peut durer toute une vie. Ajoutons à cela que le gluten est « partout », dans les céréales et tous leurs dérivés, mais également dans de nombreuses préparations – c’est un excellent liant en pâtisserie. « Il n’en faut pas plus pour raviver la parano des adeptes du complot alimentaire, renforcer les convictions des orthorexiques et faire resurgir le fantasme de la “substance cachée mauvaise pour la santé”, comme les exhausteurs de goûts, l’huile de palme, les colorants », souligne le médecin. Pour lui, ce rejet s’inscrit dans une vision manichéenne de l’alimentation qui dit que les choses sont bonnes ou mauvaises, et que les secondes doivent être supprimées.
Même écho chez Patrick Serog, médecin nutritionniste et auteur des Enfants, à tables ! (Flammarion, 2012), qui rappelle « que tout régime d’éviction repose sur l’idée qu’il existe un responsable à notre état et que, en supprimant celui-ci, nous allons nous sentir mieux – plus minces, plus beaux, plus en forme ».
Un régime alibi ?
À moins qu’il ne s’agisse là d’un nouveau régime minceur déguisé, avec une caution santé à la clé. Sous couvert d’intolérance réelle ou supposée, ce régime supprime les féculents comme le pain, les pâtes, les gâteaux de son alimentation. « Quand vous excluez un composant de vos menus – par exemple le pain, si vous en consommez beaucoup –, il y aura un effet automatique sur votre poids, mais cela ne sera pas durable », confirme le nutritionniste Laurent Chevallier, médecin au CHU de Montpellier et auteur de Soixante Ordonnances alimentaires ( Elsevier Masson, 2011). Et de préciser, au sujet du régime sans gluten, qu’il fait perdre du poids dès lors que les aliments gras et non indispensables sont retirés et que l’apport de céréales reste présent sous forme de riz, de quinoa, de sarrasin… De l’art de dire tout et son contraire ! Médecins et experts sont donc plus que sceptiques, car rien n’atteste qu’une suppression ou même une réduction du gluten présente un intérêt réel pour la santé en général, contrairement au cas du sucre ou à celui des graisses. Inquiète de cet engouement, la puissante Food and Drug Administration (FDA), aux États- Unis, a d’ailleurs précisé en août dernier qu’« aucun avantage nutritionnel n’était avéré pour une personne qui n’a pas de sensibilité au gluten ». Au Royaume-Uni, le Flour Advisory Board (FAB), ou « bureau consultatif de la farine », a jugé l’emballement actuel « extrêmement imprudent ».
Une façon de se distinguer
C’est ce que Gérard Apfeldorfer appelle l’affirmation de soi par la plainte. S’autodéclarer intolérant au gluten, donc, s’obliger à modifier totalement son alimentation, est une façon de dire à soi et aux autres : « Je suis capable de suivre un régime très contraignant. Sous-entendu : j’ai une volonté de fer. » Mais aussi de montrer ses valeurs, sa complexité, son originalité. Se définir par rapport à des choix alimentaires – une posture très américaine – est le véritable changement de comportement. Aujourd’hui, le gluten. Et demain ?
Repérer la maladie
La
maladie coeliaque, appelée aussi intolérance au gluten, touche environ 1 % de la population. Il s’agit d’une maladie auto-immune – l’organisme se bat contre lui-même – qui se déclare rapidement chez le nourrisson et très lentement – sur des années – chez l’adulte. Si ses causes restent inconnues, nous savons néanmoins que c’est une fraction protéique du gluten qui provoque entre autres la fabrication d’anticorps antitransglutaminases chez des personnes génétiquement prédisposées. En France, cent cinquante mille cas ont été diagnostiqués. Comment savoir si nous sommes réellement atteints ? Grâce à une prise de sang pour détecter la présence d’anticorps, suivie, en cas de résultat positif, d’une endoscopie et d’une biopsie de la partie haute de l’intestin grêle. Dans certains cas – combinaison de symptômes, hérédité avérée – et en dépit de résultats sanguins négatifs, le médecin peut quand même prescrire une endoscopie. La présence d’anticorps antitransglutaminases n’étant pas toujours significative, on compte encore, avec la prise de sang, beaucoup de « faux négatifs ». Ce qui complique encore un peu plus le diagnostic. Dès lors que l’intolérance est diagnostiquée, le seul traitement est l’élimination à vie de cette substance de son alimentation. Un calvaire.
Sources : Association française des intolérants au gluten (afdiag.fr) et association Stelior (intolerancegluten.com).

Vous remarquerez que les nutritionnistes et psychiatres cités ont tous un livre à vendre!!!

Versatile blogger award – Thank you !

vba

Avec beaucoup de retard, je remercie vivement Charlotte de  My little moorish cooking d’avoir « nominé » mon blog au Versatile blogger award.
Je l’ai connue sur la blogosphère en 2013, et j’adore tous ses posts, et ses recettes !

A mon tour de vous présenter mes 15 blogs préférés (très difficile, car j’en suis beaucoup…)
1/ Fork and beans : un bijou, parfait, intelligent, des recettes magnifiques, des photos à tomber par terre, mon idéal !!
2/ Makanai, complet, génial, une mine d’infos, et surtout sa façon de présenter les pourquoi du comment des intolérances, des évictions, etc… m’a énormément motivée au début.
3/ La belle au blé dormant, un des premiers blogs que j’ai lu quand j’ai découvert mon intolérance
4/On mange! sans gluten : ma bible (une de mes bibles!!) J’adore ce blog, dommage que Perrine ne publie plus beaucoup mais heureusement ses archives sont là!
5/ La faim des délices, que je suis aussi sur Facebook, une source d’inspiration!
6/Ma cuisine sans gluten: Le hasard a fait qu’avec Natacha, nous nous soyions retrouvées sur un groupe privé sur le Cuisine Companion de Moulinex, et partageons nos recettes sans gluten!
7/ Les carnets de Miss Diane : un des tout premiers blogs que j’ai suivis.
8/ Le bonheur est sans gluten, et elle a bien raison !!
9/ C’est sans gluten ! et c’est gourmand!
10/ Papilles et pupilles, un grand basique des intolérants et allergiques
11/ Gluten Free Girl : photos sublimes, recettes extras, et j’adore le classement par saisons ou par catégories…
12/ La compagnies sans gluten, des cookettes hyperactives !
13/ Iza Kitchen, connue par des collègues de travail, j’adore ses recettes et son travail, pour l’instant « copine » virtuelle, mais on devrait réussi à se voir un jour…
14/ Lili’s vegan Kitchen, conseillée par un pote apprenti végétarien et aussitôt adoptée!
15/ Vanessa cuisine, ma plus belle rencontre depuis mon épreuve du « sans », découverte au hasard d’internet, rencontrée pour des cours de cuisine , un blog génial, des recettes extras, des photos à tomber par terre, une fille sympa et super pédagogue!! Elle a d’ailleurs créé un nouveau site  : http://vanessaromano.fr/

Et hors concours :
** le blog de ma copine Muriel : Une touche de…
**et le site d’un jardin partagé extra : Regain de l’Estérel

Encore plus dur, 7 choses sur moi…
Allez, je me lance,
1/ Je suis une maniaque des listes, des boîtes de rangement, des catégories, des classements
2/ Je suis fan de Prince, je suis même partie le voir en concert à Washington DC !
3/ Je suis fan de design, de déco intérieure, et je me damnerais pour de belles pièces de chez Marimekko
4/ Je ne suis pas une « vraie » fille : je déteste les crèmes, les soins, les bains, les manucures, bref, tous les trucs girly qui ne servent à rien
5/ Je m’entends beaucoup mieux avec les mecs qu’avec les filles
6/ Je déteste les conflits, les non dits, les faux culs et les personnes pas franches
7/ Je rêverais de me recycler et de devenir spécialiste de Médecine Traditionnelle Chinoise, ostéopathe, sophrologue et peut être aussi naturopathe…

Voilà, quel travail…
ça devrait me motiver pour enfin créer cette fichue liste de blogs préférés dans la colonne de droite🙂

Pour rappel, les règles du Versatile blogger award:
versatile-blogger-awardIf you are nominated, you’ve been awarded the Versatile Blogger award.
Thank the person who gave you this award. That’s common courtesy.
Include a link to their blog. That’s also common courtesy — if you can figure out how to do it.
Next, select 15 blogs/bloggers that you’ve recently discovered or follow regularly. ( I would add, pick blogs or bloggers that are excellent!)
Nominate those 15 bloggers for the Versatile Blogger Award — you might include a link to this site.
Finally, tell the person who nominated you 7 things about yourself.

Crèmes au citron sans lactose (au Cuisine Companion)

Ma première recette avec mon Companion.
Renouvelée plusieurs fois à la demande générale.

Creme citron sans lactose au companion

La recette modifiée:

PERSONNES 6 — Préparation 5 min — Cuisson 12 min — Repos 3-4 h

3 œufs
150 g sucre roux
20 g Maïzena
50 cl lait de riz
2 feuilles de gélatine (ou agar-agar)
18 cl jus de citron
zestes de citron

1/ Dans le bol du robot muni du batteur, mettez les œufs et le sucre. Mixez en vitesse 6 pendant 1 min.
2/ Ajoutez la Maïzena, le lait de riz, les feuilles de gélatine et le jus de citron, puis lancez le programme crème dessert à 90 °C en vitesse 5 pour 12 min sans le bouchon.
3/ Répartissez la crème dans des ramequins. Couvrez de film alimentaire, puis mettez-les au réfrigérateur pour 3-4 h. Dégustez bien froid après avoir ajouté des zestes confits sur les crèmes.

La première fois, je n’avais pas rajouté de gélatine, mais c’était trop liquide à mon goût.
Sûrement à cause du lait de riz, plus fluide.

Et pour ceux qui n’ont pas le nini, une bonne casserole, et de la patience !

Galette des rois briochée sans gluten sans lactose (au Cuisine Companion)

En bonne provençale 100% pur jus, je ne peux concevoir l’Épiphanie autrement qu’avec la couronne des Rois, que je mange depuis ma plus tendre enfance.
Exit cette horrible frangipane nordiste, et en plus, je suis intolérante aux amandes, ça tombe bien pour une fois😉

Galette des rois sans gluten sans lactoseJe me suis donc mise en tête de façonner ma propre galette des rois, avec l’aide de mon Companion.
J’ai donc pris la recette de la brioche (n°21) et je l’ai adaptée en fonction de mes intolérances et de mes goûts.
Résultat très bon, même si ça reste un peu compact, c’est du sans gluten, hein😉 Je pense que je rajouterai du bicarbonate de soude, et un peu plus de gomme de guar la prochaine fois.

Galette des rois briochée sans gluten au companion

La recette:

3 c . à s. de lait de riz
1 sachet de levure boulanger sèche (14 g )
2 œufs
150 g farine mix pain/pâtisserie
100 g de Maïzena
50 g sucre roux
1 c . à c. de sel
1  c.à c. de gomme de guar
80 g margarine végétale molle
Eau de fleur d’oranger

Pour la déco : Sucre glace SG + fruits confits + sirop d’agave

PERSONNES 4/6 — PRÉPARATION 15 min — CUISSON 30 min — Repos 4 h
1/ Diluez la levure dans le lait. Dans le robot muni du couteau pour pétrir/
concasser, versez ce mélange. Ajoutez les oeufs, la farine, la Maïzena,  le sucre, le sel, la gomme de guar, la fleur d’oranger et la margarine. Lancez le programme pâte P2 en laissant le bouchon.
2/ À la fin du programme, mettez la pâte dans un saladier et couvrez de film alimentaire. Mettez au réfrigérateur pendant 2 h.
3 /Couvrez une plaque de papier cuisson. Sortez la pâte. Formez une boule, puis une couronne avec un verre au milieu, déposez-la sur la plaque et recouvrez d’un torchon. Laissez pousser pendant 2 h à température ambiante, à l’abri
des courants d’air.
4/ Préchauffez le four à 160 °C (th. 5-6). Quand le four est chaud, enfournez et faites cuire pendant 30 min
5/ Nappez au pinceau de sirop d’agave, saupoudrez de sucre glace, et disposez les fruits confits.

Le quinoa ne serait pas une bonne alternative au blé, comme le maïs

Je vous avais déjà parlé de Julien Venesson, dans mon article sur Coucou! Tu as pris le pain? (sans gluten).
J’ai trouvé sur le site de Thierry Souccar éditions un article sur le quinoa et la maladie cœliaque, pour présenter le livre de J Venesson : Gluten, comment le blé moderne nous intoxique.

QuinoaEn résumé, comme pour le maïs, qui ne contient pas de gluten mais qui est banni par le Pr Seignalet, le quinoa, malgré un intérêt nutritionnel évident, contiendrait des prolamines et pourrait être néfaste à nos intestins d’intolérants, les rendant perméables.
(Je joins ce post à mon ancien post dédié au quinoa….)

Pourquoi les intolérants au gluten doivent s’en méfier [du quinoa]

Comme les céréales, le quinoa contient des prolamines, ces protéines qui entrent dans la composition du gluten. Selon des recherches parues en 2012 dans l’American Journal of Clinical Nutrition, il semble qu’il puisse parfois stimuler une réponse immunitaire semblable à celle activée par la présence de gluten chez des personnes atteintes de maladie cœliaque. C’est peut-être ce qui expliquerait l’échec de certains régimes sans gluten selon Julien Venesson. Comme le maïs (qui ne contient pas de gluten non plus), le quinoa perturberait les jonctions serrées de l’intestin, expliquant sa toxicité chez certains intolérants au gluten.

Un essai de vaccin contre la maladie coeliaque…. Nexvax2

Vous y croyez, vous ?
Déjà que je suis contre les vaccins, ici je ne sais quoi penser.
Infos trouvées sur HealthCanal ICI
Et le site dédié : ImmusanT, pour développer des produits contre la maladie coeliaque…

The world’s first potential vaccine for coeliac disease has shown promising results for treating coeliac disease in a Phase I clinical trial and is expected to move to Phase II trials within the next year.

The world’s first potential vaccine for coeliac disease has shown promising results for treating coeliac disease in a Phase I clinical trial.The world’s first potential vaccine for coeliac disease has shown promising results for treating coeliac disease in a Phase I clinical trial.

The Phase I trial undertaken in Melbourne, Australia, evaluated the safety, tolerability and bioactivity of the vaccine Nexvax2®, which has been developed for coeliac disease. Coeliac disease is an autoimmune disease caused by an immune reaction to the gluten protein found in wheat, rye and barley.

The three peptides on which the vaccine is based were identified by Dr Bob Anderson from the Walter and Eliza Hall Institute’s Immunology division. The vaccine is being further developed by US biotechnology company ImmusanT, of which Dr Anderson is Chief Scientific and Medical Officer. Dr Anderson presented the Phase I trial results on Sunday at the Digestive Disease Week symposium in Chicago, Illinois, US.

“Nexvax2® aims to desensitise patients to the three specific peptides in gluten that we have previously identified as ‘toxic’ to people with coeliac disease,” Dr Anderson said. “Our Phase I study showed that Nexvax2® was safe to use and well tolerated, and importantly, that it had the desired biological response in patients with coeliac disease.”

Up to one per cent of the global population is affected by coeliac disease, which is currently only treatable by eliminating gluten from the diet. In people with coeliac disease, immune cells react to gluten and trigger an immune response that damages the lining of the small intestine and inhibits its ability to absorb nutrients from food.

Dr Anderson said the vaccine would be suitable for treating the approximately 90 per cent of coeliac disease patients with the DQ2 genetic form of disease.

“In our Phase I trial, we saw a Nexvax2®-specific T-cell response that confirms the desired bioactivity in HLA-DQ2 genotype patients,” Dr Anderson said. “We expect the vaccine to enter Phase II trials within the next 10 months, and hope to demonstrate a dramatic reduction in the body’s rejection of dietary gluten so patients can resume a normal diet and return to good health.”

The Phase I study evaluated the effect of weekly injections of Nexvax2® over three weeks in coeliac patients on a strict gluten-free diet. At the highest doses, some patients had gastrointestinal symptoms similar to what they’d experience after eating gluten products. This suggests the vaccine uses the correct peptides for eventually being able to tolerate gluten.

Dr Anderson said the peptides used as part of the vaccine could also be used to improve diagnostic testing of coeliac disease.

“Diagnosing coeliac disease can be quite costly, requiring invasive tests and biopsies to confirm the disease,” Dr Anderson said. “The results of a population study suggest that a combination of blood and genetic testing could effectively diagnose coeliac disease without these painful and invasive tests, with up to 50 per cent reduction in costs as well, which creates a win-win situation.”

ImmusanT is collaborating with INOVA Diagnostics to develop improved serologic tests for coeliac disease. In addition, ImmusanT is developing a functional T-cell diagnostic, designed to be used both as a standalone test as well as a monitoring test for Nexvax2.

Please follow ImmusanT’s progress at www.immusanT.com.

Barilla a sorti des pâtes sans gluten

NewBarillaGlutenFreePasta.ashx
Vu sur FoodBusinessNews mi-2013, annonçant la diffusion en Amérique du Nord, je me demandais quand on en aurait en Europe.
Et puis j’ai découvert le site canadien de Barilla qui diffuse ses pâtes SG là-bas.
Et hasard, en cherchant sur Google ce matin, je trouve cet article du Figaro sur Barilla et le sans gluten :

Barilla s’intéresse aux pâtes sans gluten

Home ECONOMIE Flash Eco/Par AFP /Mis à jour le 04/01/2014

Le fabricant de pâtes italien Barilla va ouvrir une usine de production en Russie, quatrième consommateur de pâtes au monde, et prévoit d’étendre le sans gluten d’ici à la fin 2014, affirme aujourd’hui son patron Claudio Colzani.

« Nous nous sommes lancés dans un voyage… maintenant notre position en Europe et étendant notre implantation en Amérique du Nord et nous avons besoin de gagner plus de consommateurs dans d’autres parties du monde », déclare M. Colzani dans un entretien au Financial Times.

Le groupe agroalimentaire va ouvrir une usine de production de pâtes à Solnechnogorsk, dans la région de Moscou et compte y doubler ses ventes annuelles au moins pour les trois premières années.

La Russie est le quatrième consommateur de pâtes dans le monde avec 1,1 million de tonnes consommées par an et Barilla compte y doubler ses ventes annuelles au moins pour les trois premières années grâce à cette nouvelle usine.

« Notre idée est non pas d’être exportateur mais de pénétrer un marché et implanter une usine et une société pour servir les consommateurs locaux », explique le patron du groupe qui produit 1 million de tonnes de pâtes chaque année et possède 10,5% de part de marché mondial.

Etendre ses marchés de pâtes sans gluten

Pour 2014, il prévoit « 4% de croissance en volume et 3% de croissance des ventes en valeur » tandis que le groupe veut doubler son chiffre d’affaires annuel de 3,2 milliards d’euros d’ici à 2020.

Par ailleurs, les pâtes Barilla sans gluten, commercialisées depuis septembre aux Etats-Unis et en Italie depuis octobre, seront introduites sur d’autres marchés d’ici à la fin 2014, écrit aussi le journal économique.

Diffusées en Italie depuis Octobre !!! Il faut que j’aille tester ça !

Noël sans gluten : langouste rôtie saveur coco et purée de fenouil

Recette trouvée dans la magazine de fin d’année Picard, et aussitôt adoptée!
Je l’ai faite pour le repas de Noël.
Bien évidemment, je n’ai acheté que les queues de langouste chez Picard, le reste des ingrédients était frais, et la crème a été remplacée par de la crème au soja.
Mes convives se sont ré-ga-lés !

Langouste rôtie saveur coco sans gluten

La recette :

6 queues de langouste crues Caraïbes
800 g de fenouil
crème fraîche épaisse (crème de soja)
6 cuil. à soupe de gingembre (gingembre frais)
1 cuil. à soupe de coriandre fraîche
2 galets de court-bouillon : un mélange court-bouillon poissons du marché d’Antibes
4 cuil. à soupe d’huile de coco
1 cuil. à soupe d’huile d’olive
10 g de beurre (margarine sans lactose)
1 cuil. à soupe rase de pâte de curry thaï
Pluches de baies rose
sel, poivre

  • Mettez de l’eau à bouillir avec le court-bouillon dans une casserole. Faites-y pocher les queues de langouste surgelées environ 7 min (en fonction du poids de la langouste – comptez la moitié du temps indiqué sur l’emballage). Laissez-les refroidir et retirez la carapace. => une vidéo sur youtube m’a bien aidée pour décortiquer les bébêtes!!

    Dans une casserole avec l’huile d’olive faites fondre le fenouil et la pâte de curry 5 min. Salez et ajoutez ½ verre d’eau puis continuez la cuisson jusqu’à ce que le fenouil soit fondant. Rajoutez un peu d’eau si besoin. Egouttez le fenouil et mixez-le en purée. Ajoutez la crème de soja et la margarine, mélangez et réservez au chaud. (J’ai rajouté 2 petites pommes de terre pour donner un peu de consistance à la purée de fenouil)

    Dans une poêle à feu moyen, faites rôtir les queues de langouste mi-cuites 5 bonnes minutes avec l’huile de coco, salez, poivrez, ajoutez le gingembre quelque secondes avant la fin de cuisson des langoustes et faites-les dorer.

    Servez les queues de langouste avec la purée de fenouil.
    Saupoudrez de gingembre grillé, de pluches de baies rose et une pointe de coriandre.
    J’ai rajouté les carapaces lavées, pour la déco😉

Cake salé sans gluten (au Cuisine Companion)

Aujourd’hui, je voulais faire un cake salé rapide avec ce qui traînait dans le frigo.
J’ai regardé les recettes proposées dans le livre du Companion, et puis finalement je me suis rabattue sur la recette de base proposée en introduction.
Ultra simple et ultra bon !

Cake salé sans gluten au Companion

Recette adaptée:
4 Oeufs (oui j’ai mis aussi les blancs…, tant pis)
170g de mix pâtisserie SG (marque Schär)
1 paquet de levure SG
5 cl d’huile d’olive
10 cl de vin blanc
1 pincée de sel
==> hop dans la cuve avec lame pétrir/concasser : programme Pâte P3
ensuite rajouter la garniture : ici : lardons, chèvre, olives vertes et noix
mélanger vitesse 4 pdt 1 min
Au four 180° pdt 40 min

Pour ceux qui n’ont pas le Nini, un peu d’huile de coude, et le résultat sera sûrement identique!

Pain aux olives sans gluten (au Cuisine Companion)

Mon premier essai au Companion a été un pain sans gluten…

Farine sans gluten et companionEn fait, j’ai pris la recette n°28 du Companion pour la fougasse aux olives , et je l’ai adaptée avec une farine sans gluten pour pain (Farine de la marque Allergo).

Vu que la pâte était restée en petites boulettes, j’ai rajouté de l’eau en fonction de la recette du paquet Allergo.

Résultat plus qu’honorable, j’aurais dû rajouter bien plus d’olives que dans la recette !

Pain olives sans gluten au companion

Pain sans gluten aux olives au companion

Le résultat est bien meilleur qu’avec mes essais laborieux de pain sans gluten à la MAP

La recette Companion adaptée:
1 sachet de levure sèche de boulangerie SG
400g de mix Pain/Pâtisserie SG
30 cl d’eau tiède (contre 18 cl dans la recette)
5 cl d’huile d’olive
10 olives dénoyautées (tripler la dose!!)
sel, herbes de Provence

Mon nouveau « Companion » pour cuisiner sans gluten !

cuisine companion sans glutenPapa Noël a été très gentil avec moi, j’ai été exaucée!!
Voici mon nouveau compagnon culinaire : le Cuisine Companion de Moulinex…

Je l’adore!
J’ai déjà testé du pain aux olives sans gluten, des crèmes au citron sans lactose, des risottos, des soupes veloutées, des soupes moulinées, un cake au bacon, de la purée, un velouté aux carottes et lait de coco….. bref je m’éclate!

Du coup, je publierai les recettes avec une nouvelle catégorie « Essais culinaires au Companion ».

Bilan 2013 de Qui sème le blé… récolte le gluten

WordPress nous permet de suivre les stats du blog, ce que je fais souvent, et nous envoie en fin d’année le bilan de l’activité du blog sur l’année courante.
Je savais déjà (et j’en suis toujours très étonnée) que les mots clés « stars » pour accéder au blog sont peu ou prou « leclerc sans gluten »…. Ce qui laisse supposer qu’il y a une forte demande de produits SG en supermarché, et spécialement chez Leclerc…. je ne me l’explique pas…

Voici un extrait du bilan de Qui sème le blé, et merci à tous de me lire, de me suivre, de me commenter !

qui seme le ble sans gluten 2013Qui seme le ble sans gluten 2013

Au ski sans gluten sans lactose…. Bons plans en Vésubie inside!

Monter à la neige à l’improviste et gérer des régimes alimentaires complexes relève d’une volonté de fer, d’une débrouillardise extrême et nécessite malheureusement quelques écarts….

20131229-160500.jpg

Manger sans gluten: on en est réduit à la salade, exit les bruschettas montagnardes, les tartines, les pâtes, les lasagnes……les tartes à la myrtille…
Manger sans lactose: exit les fromages fondus…. Ce qu’on trouve quand même beaucoup en montagne!

Quand on ne skie pas et qu’on passe son temps à poireauter dans les bars: exit le bon chocolat chaud, on en est réduit au thé….
Exit aussi la crêpe, la gaufre…. Bref, c’est la misère!!!
20131229-195822.jpgSeul point positif: j’ai découvert le thé à la myrtille et au genepy! et tardivement je me suis mise au cidre et au vin chaud…😉

Et allez trouver de la farine sans gluten à 1500m d’altitude!!

Toutefois, j’ai trouvé des bons plans dans mon village préféré de Saint Martin Vésubie: quelques produits SG de chez Casino, au petit Casino, la boulangerie de la Maverine propose habituellement un super pain de farine de châtaigne (10% de blé seulement), un super pain de maïs (100% maïs), et hier j’ai découvert le pain châtaigne/pommes/noix : succulent. Ils envisagent de proposer à nouveau du pain sans gluten. Car très demandé au village.
Je sais aussi que la boutique du haut de la rue Cagnoli « Aux Halles » propose des panisses 100% farine de pois chiches, délicieuses, et que Marco ( boucherie) propose du jambon maison sans dextrose et des petits farcis sans panure ni pain (l’été évidemment!!)

Bref, tout n’est pas perdu, mais il faut une bonne dose d’abnégation!

Ce matin, le petiot a quand même eu droit à une collation à son cours piou-piou, malheureusement composé d’un gâteau industriel et de bonbons haribo…. Demain je lui préparerai des gaufres SG et je vérifierai que les bonbons sont dans la liste des sans gluten….

Pour ma part, j’ai hâte de trouver une bonne recette de pâte sablée pour m’enfiler des parts de tarte à la myrtille!!!!!

Sablés de Noël sans gluten

Je n’ai plus eu le temps de poster depuis Halloween….
Une petite photo de notre dernière production, avec l’enfant, en priorité pour les rennes et le Père Noël cette nuit….
Glaçage au blanc d’oeuf et sucre glace, maman ne pourra pas y goûter!

Sables de Noel sans gluten

Joyeux noël à tous, avec ou sans gluten !

Armée de fantômes sans gluten pour Halloween

Halloween sans gluten

Ce petit post est un clin d’œil dédié à Iza, qui a publié une recette sympa pour Halloween, mais j’avoue: ce sont surtout ses photos qui m’ont motivée à essayer la recette.

D’ailleurs, je l’ai essayée uniquement pour le fun car je suis intolérante aux blancs d’œuf (finies pour moi les belles grosses meringues dont je raffolais tant), et en plus, l’enfant n’aime pas ça.

Ce qui est très marrant c’est que je n’ai même plus les batteurs pour monter les blancs, vu que je les jette systématiquement, et je pense que c’est pour cela que mes fantômes sont en 2D, alors que ceux de Iza sont en 3D !!😉

Heureusement que l’Homme est gourmand, il a tout mangé !

Atelier de cuisine sans gluten sans caséine de lait #1

Depuis mon déménagement dans le Var, mon choix de ne plus consommer de produits industriels sans gluten, mes recherches de nouveaux plans dans le coin, je fais pas mal de recherches sur le net, et je suis tombée par le plus grand des hasards sur le blog de Vanessa cuisine.
En fait, je recherchais des infos sur un endroit à Fréjus où l’on peut acheter des fruits et légumes, fromages, vin, etc…. directement chez le producteur : Le marché de la Vallée Rose.  Vanessa avait rédigé un post très très bien documenté sur cet endroit qui est devenu incontournable pour moi. Du coup, je découvre que la dame habite dans le coin, vu qu’elle vante des restaus et des coins sympas de Fréjus et Saint Raphaël, et que surtout elle a l’air de sacrément bien cuisiner et de faire de superbes photos…. J’accroche, je commence à lire les posts, et je tombe sur son planning de cours de cuisine. Franchement, c’est pas trop mon truc, mais un atelier de cuisine sans gluten sans caséine de lait attire mon attention. Programmé 3 jours après, je me suis lancée, et hop! j’étais bonne pour mon premier cours de cuisine!

Atelier_sans_gluten_sans_caseine

L’accueil fut très chaleureux, avec petites verrines sucrées et café/thé sur la terrasse avant de commencer. Les autres apprenties cuisinières étaient fort sympathiques, et ce fut très agréable de partager nos expériences de sans gluten, voire d’intolérances alimentaires avec d’autres personnes!

On passe aux choses sérieuses, chacune son tablier, son plan de travail, son récapitulatif des recettes du jour…
Un énorme panier comprenant plein de produits de base nous attendait : les farines, les flocons, les riz, lentilles, lentillons, les fécules, les crèmes…
Pour ma part, j’ai découvert le Kouzou (pour épaissir les sauces), le boulgour de riz, la farine (verte) de chanvre, les farines de fonio et de souchet, les flocons de pois chiches, de châtaignes, de sarrasin, les farines de cameline, de riz complet et de sarrasin, le riz demi-complet, rouge, noir, tigré, les lentillons de Champagne, la farine de manioc, la crème (amidon) de Kokkoh, et l’huile de coco.

Après avoir échangé nos avis, nos expériences, posé nos questions sur tous ces produits (plus les « basiques »), nous avons attaqué notre beau programme : granola au sarrasin, pâte à tarte salée, sablés aux pistaches, mousse au chocolat noir, cakes aux graines et aux fleurs et quiche sans pâte…

Pour moi, ça a été un véritable déclic de cuisiner avec d’autres personnes, des recettes qu’a priori je n’aurais pas eu le courage de faire, car je ne cuisinais pas beaucoup les farines à part les « mix » tout prêts, ni ne connaissais tous les produits. De plus, le fait de pratiquer cette cuisine m’a rassurée et m’a convaincue que c’était simple, et facile !!

Une fois que toutes nos préparations étaient au four ou au frigo, nous avons retrouvé la terrasse, et Vanessa nous a préparé nos petits paquets de dégustation pour briller à la maison🙂

Et voilà ce que ça a donné pour le salé :

tarte_salée_sans_gluten

IMG_5495Vanessa nous a donné plein de petits trucs, comme étaler la pâte en deux feuilles de papier cuisson, la cuisson en bas du four, comment remplacer les oeufs dans la recette…..

J’ai refait cette pâte 2 fois, et il faut encore travailler à l’épaisseur de la pâte, sinon c’est un peu trop étouffe-chrétien. Malgré cela, plat très apprécié par l’Homme et l’enfant.

Avec le reste de pâte on a fait des crackers saupoudrés de poudre de Sambhar.

Quiche sans pâte

La quiche sans pâte, jambon et courge, est super facile et super bonne !

Je l’ai refaite ce midi, (avec 1 oeuf et 2 jaunes, et de l’arrow root) et on s’est régalés !!

Granola au sarrasin sans gluten

Le granola au sarrasin a été une révélation pour mes petit-déjeuners !

A la base, il y avait 100g d’amandes, mais comme on était 2 participantes à y être intolérantes, on a fait sans.
On y trouve pêle mêle des flocons de sarrasin, des graines de tournesol, des graines de courge, du sésame,  des raisins secs…..

J’ai déjà refait la recette trois fois, j’en suis addict, j’ai rajouté un peu plus de miel pour faire des pépites, et des baies de goji.
J’ai trouvé un complément de recette dans un de mes livres de recettes sans gluten, du coup je ferai un autre post spécifique.

Voilà, la suite (le sucré) dans un prochain post !

Sucre à confiture et gluten

Dans mon (super) jardin partagé (que j’adore), j’ai récupéré  une pastèque d’Octobre  à confiture (la gingérine), et des tomates vertes.
Il fallait donc que je me lance dans la confection de confitures…

sucre à confiture et gluten

Hier, lors de mes courses au Carrefour Puget, j’ai cherché du sucre à confiture. J’avais le choix entre 4 paquets.
J’avoue être moins vigilante sur les étiquettes, car j’ai pris l’habitude d’éviter des rayons entiers, et surtout j’achète souvent la même chose (et puis dans les supermarchés, je ne trouve plus grand chose, vu que je vais acheter mes légumes chez le producteur, et la plupart de ma base chez Marcel & fils ou le marchand bio).
Je commence donc à comparer le prix au kilo des sucres à confiture, puis leur look (je suis une fille hein), puis la notion de « sucre pour confitures allégées » m’intrigue, donc je commence à regarder la composition…..
Et là, grande surprise, 3 paquets sur 4 comprennent un des éléments suivants : dextrose, gluten, blé…
Je suis restée sidérée!
(Je n’ai pas trouvé de Confisuc, je ne sais pas s’il est safe.)

Fruttina extra sans glutenDu coup j’ai opté pour le FRUTTINA Extra, sucre gélifiant, de Dr. OEtker… Je ne suis pas ravie par la composition : sucre, gélifiant, : pectines de fruit, acidifiant: acide citrique, et conservateurs: acide sorbique et….. huile de palme….

Heureusement que je ne suis pas cœliaque, mais quand même, cette saleté de gluten est vraiment partout!!!!!

Je crois que je vais chercher sur le net une façon de contourner ce problème🙂

Et vous, vous les faîtes comment vos confitures??

Pâtissons en risotto sans gluten sans lactose

Ce midi, j’avais envie d’un risotto.
J’avais en tête d’utiliser les pâtissons récoltés samedi dans mon jardin partagé…
Je n’avais jamais cuisiné de pâtisson, seulement utilisé ces petites bêtes pour de la déco de Halloween!

Pâtisson en risotto sans gluten sans lactose

Je suis assez fière du résultat… Et tout le monde a apprécié ce plat !

Comment procéder : plonger les pâtissons dans l’eau bouillante. couper le dessus, évider soigneusement les bébêtes, faire le risotto comme d’habitude (moi je le fais à l’italienne, revenu dans les oignons blancs et huile d’olive, grillé, vin blanc, et louche après louche de bouillon jusqu’à humidifcation optimale), rajouter la chair de pâtisson, 4 épices (ou ce que vous avez sous la main) crème de soja pour lier, et hop on remplit les pâtissons et on les sert !

Glace sans gluten sans lactose Coco-framboises

Oui je sais, nous sommes mi-octobre, mais dans notre petit coin de paradis, mercredi et jeudi on a eu 27 et 26 degrés, ce qui nous a poussés à réinvestir la table du jardin pour des déjeuners au goût de l’été indien.

Mercredi oblige, atelier sans gluten pour enfant : nous avons refait des glaces.

Nos préférées sont les glaces Coco-framboises.
Sur mon Flipboard, (mon magazine social par Apple), je suis Les Demoiselles, et j’avais repéré cet article sur les bâtonnets framboise & noix de coco.
On les avait déjà faits cet été. C’est très simple, très rapide, et très bon !

glace sans gluten sans lactose

J’ai simplifié la recette, notamment pour l’enfant:

1 brique de lait de coco
du miel
des framboises (il me restait des Picard)

Je mixe le lait de coco et le miel, je mets quelques framboises dans chaque moule, je verse le lait+miel et hop au congel !

Glace Sans gluten sans lactose 01

Les pains sans gluten « frais » en magasins Bio

J’ai découvert chez Marcel & Fils de Fréjus qu’ils vendaient du pain sans gluten. Du « vrai », du frais, pas du sous-vide.
Je l’ai testé. Je l’ai trouvé plutôt bon.
Il a un bel aspect, la mie est assez aérée.
Je l’ai tranché et congelé, et il passe très bien au grille-pain!
Le seul pbme, c’est que je me suis rendue compte qu’il y a du blanc d’œuf dedans…… DAMNED !

Je n’ai pas gardé la composition, je la posterai quand j’y retournerai.
Il provient de la Boulangerie des Maures au Cannet des Maures dans le Var. (Moi j’y vais surtout pour le rosé, au Cannet des Maures!!)

Pain sans gluten

Et puis Lundi, j’ai trouvé vraiment pas hasard du pain sans gluten au Marchand Bio de Callian.
C’est du pain « Riz-Quinoa » de la boulangerie l’Hermitage à Gonfaron dans le Var.

Pain sans gluten riz quinoa

Sa composition : Farine de riz (27%), farine de quinoa (18%), Levain de sarrasin (21%),Flocons de riz (1%), eau (32%), sel (1%)

Perso, je n’aime pas trop, il est trop mastoc, je n’aime pas le goût du levain, les flocons sont caoutchouteux et surtout je le trouve particulièrement insipide…. Où est le goût si appréciable du quinoa ??

Madeleines au citron sans gluten sans oeufs

Puisque j’ai fait le point sur les astuces pour remplacer les œufs dans nos recettes, voici mon essai de l’hiver dernier: des madeleines au citron sans gluten et sans œufs.

En fait, il faisait moche, on avait envie de madeleines, je n’avais plus d’œufs…
L’enfant voulait cuisiner du sans gluten avec maman…
J’ai donc pris la recette des madeleines sans gluten sur stop-gluten.com, et j’ai remplacé les œufs par de la compote de pommes!

Madeleines très parfumées appréciées de l’enfant et de l’Homme.

madeleines sans gluten sans oeufs1

Et la recette : trois œufs, 3 compotes de pommes (gourdes de goûter de l’enfant), un sachet de levure sans gluten, 200g de cassonade, 200g de farine de riz complet, 150g de margarine BIO, de la fleur d’oranger, jus d’un citron pressé.
Cuisson 10 minutes à 200°.

(PS : je n’ai pas mis la préparation au frigo, du coup, elles ne sont pas super bombées!)

Et les oeufs dans tout ça ?? 1001 astuces pour les remplacer…

Bon, la cuisine sans gluten, on s’y fait, pour moi c’est plus dur que pour certains car je dois aussi éliminer l’amande, et les gluten-free boys & girls savent bien que les recettes SG regorgent de poudre d’amande pour combler le manque de liant…. du coup je remplace souvent par de la noix de coco, voire un peu d’arrow root.

sans oeufsMais en plus, je dois aussi virer les blancs d’œuf... Et là c’est vraiment galère.
J’ai d’ailleurs récemment totalement foiré une recette de cookies salés car je n’ai pas mis les blancs, et j’ai oublié de les remplacer par autre chose…..
Souvent, je ne mets qu’un seul blanc d’œuf dans mes recettes, car les toubibs sont partagés à propos de cette intolérance. Certains m’ont assurée que c’était une sorte de « marqueur », qui montrait que la porte était ouverte à d’autres intolérances alimentaires, d’autres m’ont aussi dit qu’une fois cuit je pouvais le consommer…
J’avoue ne pas trop savoir à quoi m’en tenir.

L’année dernière j’étais tombée sur un article du Huffington Post concernant les 1001 astuces pour remplacer les œufs. J’avais été interloquée et séduite par cette diversité de solutions pour remplacer les œufs, et les recettes vraiment alléchantes! Principalement vous trouverez les alternatives suivantes : Combinaison vinaigre de cidre et lait végétal, Combinaison vinaigre de cidre et poudre à lever, Combinaison poudre à lever, huile et eau, Combinaison graines de lin et eau, Combinaison purée de fruits et poudre à lever, Combinaison agar-agar et eau, Combinaison fécule de pommes de terre, fécule de maïs, fécule de tapioca, arrow-root et lait végétal, Combinaison farine de soja ou farine de tapioca ou crème de riz et eau, Utilisation du tofu ferme, Utilisation du tofu soyeux, Utilisation du yaourt au soja, Utilisation de la purée de potimarron, de pommes de terre ou de concentré de tomates…

Pour ma part, j’avais déjà tenté des madeleines sans œufs, en les remplaçant par de la compote de pommes , et récemment, j’ai remplacé les œufs dans la composition d’une pâte à tarte avec de la farine de pois chiches. Hier, j’ai fait ma première mousse au chocolat au tofu soyeux, et elle était fatalissime !! (post à venir aussi)
L’article du Huffington est en archive,  voici le texte au cas où (issu du super blog Plaisir végétal)

Remplacer les œufs dans les recettes est de loin la plus grande difficulté lorsque l’on passe au vert. Et c’est là sans doute l’une des principales raisons qui rebutent certaines personnes à franchir le pas.

Alors si comme eux vous ne savez pas comment faire. Si vos desserts ne ressemblent à rien, que vos cakes s’effondrent tel un château de cartes ; que vous salivez devant un tiramisu ou bien encore devant un éclair. Sachez qu’il existe plusieurs astuces pour que vos tartestourtespetits gâteaux et autres desserts ressemblent à s’en méprendre à ceux que vous aviez l’habitude d’admirer et de déguster dans un salon de thé… Si ce n’est meilleur !

Il existe différentes alternatives aux œufs. Car même s’ils ont différentes fonctions à eux seuls, les alternatives elles, ne peuvent pas se combiner en une seule et même méthode.

Voici donc les différentes manières pour remplacer le jaune, le blanc ou l’œuf tout entier.

Remplacement pour un œuf :


Combinaison vinaigre de cidre et lait végétal

L’ajout du vinaigre de cidre dans du lait végétal permet au lait de cailler et de s’épaissir tout comme un œuf l’aurait fait.

Les mesures diffèrent en fonction de la recette que vous voulez réaliser. Que cela soit des simples muffins et cupcakes ou un gâteau, vous n’aurez pas besoin des mêmes quantités. Mais pour avoir un petit aperçu, sachez qu’il faut une cuillère à café de vinaigre de cidre pour 85 ml de lait végétal ou une cuillère à soupe de vinaigre de cidre pour 180 ml de lait végétal. Cette technique permet au gâteau de gonfler et de rendre son intérieur moelleux.

Combinaison vinaigre de cidre et poudre à lever

La combinaison entre ces deux ingrédients apporte de la légèreté à vos préparations.

Mélangez une cuillère à soupe de vinaigre et une cuillère à café de poudre à lever avant de l’incorporer dans votre recette.

Combinaison poudre à lever, huile et eau

Une autre alternative aux œufs est possible. Il faut pour cela mélanger deux cuillères à soupe d’eau et une cuillère à soupe d’huile, puis ajouter une cuillère à café de poudre à lever et mélanger le tout avant de l’ajouter à votre préparation.

Combinaison graines de lin et eau

Les graines de lin mélangées à de l’eau donne un aspect gélatineux, très ressemblant à celui d’un blanc d’œuf. Il suffit pour cela de mixer 5 g de graines de lin, puis de le mélanger à 15 ml d’eau.

Ce remplacement marche très bien dans les pancakes, les muffins et les cookies.

Rappelons également que les graines de lin sont très riches en oméga 3, ce qui est un avantage en plus dans un régime végétarien.

Combinaison purée de fruits et poudre à lever

Les fruits sont une excellente alternative aux œufs : banane, purée de pommes ou tout autre fruit contenant de la pectine.

Une demi banane mixée ou 60 ml de purée de pommes remplacera l’équivalent d’un œuf. La purée de pommes se trouve être la meilleure alternative pour réaliser une délicieuse mousse au chocolat !

Attention cependant, car chaque fruit apportera sa propre saveur à la préparation. Prenez donc cela en compte lorsque vous décidez de réaliser un dessert. Sachez également qu’il faut rajouter une cuillère à café de poudre à lever si vous ne voulez pas que votre dessert soit trop lourd.

L’alternative des fruits est une très bonne alternative pour apporter différentes saveurs à des muffins ou gâteaux. N’hésitez pas à combiner différents fruits entre eux !

Combinaison agar-agar et eau

L’agar-agar est un excellent substitut pour gélifier un flan sucré ou salé. Pour cela, il vous suffit de délayer 2g d’agar-agar avec un peu de lait végétal, y ajouter 600 à 800 ml de lait végétal ainsi que les autres ingrédients salés ou sucrés, porter à ébullition et laisser bouillir quatre à six minutes tout en mélangeant continuellement. Verser le tout dans un moule à tarte et laisser prendre la préparation quatre heures au réfrigérateur.

Combinaison fécule de pommes de terre, fécule de maïs, fécule de tapioca, arrow-root et lait végétal

La purée de pommes de terre ou de potimarron, le concentré de tomates ou encore les flocons d’avoine sont souvent utilisés comme substitut aux œufs. Tout comme les fécules de pommes de terre, de maïs et de tapioca, ils apportent de la tenue à vos préparations.

La fécule de pommes de terre, de maïs et de tapioca sont très souvent utilisées pour les recettes salées pour réaliser des quiches ou des tourtes. Elles permettent à la préparation de tenir.

L’arrow-root est beaucoup plus utilisé pour les versions sucrées où tout comme la fécule de pommes de terre et de maïs, elle épaissit la préparation.

Comptez 10 g de fécule pour 150 à 250 ml de lait végétal. Chaque recette étant différente, je ne vous donne ici qu’une approximation.

Combinaison farine de soja ou farine de tapioca ou crème de riz et eau

Ces farines peuvent tout à fait remplacer les fécules dans les mêmes proportions. Un oeuf équivaut à une cuillère à café de farine mélangée à trois cuillères à café d’eau.

Utilisation du tofu ferme

Le tofu ferme est un ingrédient fabuleux. Car tout comme le tofu soyeux, il prendra la saveur des ingrédients dans lequel vous le rajouterez. Vous pouvez grâce à lui réaliser de délicieuses quiches tout comme la Quiche « Mon amour »


Utilisation du tofu soyeux

Tout comme le tofu ferme, le tofu soyeux prendra la saveur des ingrédients dans lequel vous le rajouterez. Cependant, il est beaucoup plus utilisé dans les desserts comme dans les cakes, les cookies ou encore les muffins, où il apporte du moelleux aux préparations. Contrairement au tofu ferme, le tofu soyeux est d’une consistance moelleuse et crémeuse. Vous pourrez en trouver dans tous les magasins bios sous la marque Taifun ou bien dans les épiceries asiatiques sous le nom anglophone de « Silken Tofu ». Vous pouvez le garder facilement un mois dans votre réfrigérateur.

Pour remplacer un œuf dans une préparation, il vous faudra 60 g de tofu soyeux que vous mixerez dans un blender ou un mixeur avant de le rajouter à tout autre ingrédient. La plupart du temps, il est ajouté en tout dernier dans les préparations. Si par exemple, il vous faut remplacer trois œufs, sachez que la plupart du temps, il n’est nécessaire que d’en utiliser que deux. De même que cinq œufs peuvent très bien être remplacés par trois.

Utilisation du yaourt au soja

Pour le yaourt au soja, il est préférable d’utiliser un pot dont la consistance sera bien ferme et dense. Pour cela, deux marques méritent d’être mentionnées. Il s’agit de la marque Provamel – qui est pour moi sans doute l’une des meilleures marques actuellement sur le marché – et la marque Sojasun. Vous trouverez la première en magasin bio et la deuxième dans toutes grandes surfaces.

Son utilisation permet d’ajouter du moelleux et de la consistance à vos préparations. Un œuf équivaut à 60 ml de yaourt au soja.

Utilisation de la purée de potimarron, de pommes de terre ou de concentré de tomates

La purée de potimarron et de pommes de terre sont idéales pour réaliser des pains et gâteaux moelleux et épais. Rappelons que le potimarron peut tout aussi bien se consommer en version sucrée.

Utilisation de l’Ener-G Egg Replacer

La dernière alternative est sans nul doute le très célèbre Ener-G que l’on peut commander sur Internet. Bien qu’il soit une très bonne alternative au remplacement des œufs, il n’en reste pas moins que les autres alternatives marcheront tout aussi bien sans devoir utiliser un produit en poudre tout préparé. Une cuillère à café et demie mélangée à une cuillère à soupe d’eau équivaut à un œuf. Je l’ai notamment utilisé pour les beignets de Carnaval.

Une boîte permet de remplacer une centaine d’oeufs et peut se conserver deux ans.

Sans aucune alternative

Il est également possible de réaliser des desserts sans alternative aux œufs. Tous les desserts ne requérant que l’utilisation d’un œuf ou deux tiennent tout à fait bien sans aucune alternative. Il faut simplement rajouter un peu de liquide à la préparation (une à deux cuillères à café de lait végétal ou d’eau) pour faire oublier l’absence d’œufs.

Pour les gâteaux vegan sans gluten :

Les gâteaux sans gluten utilisant des farines beaucoup plus difficiles à lever, il faut y ajouter une grosse pincée de bicarbonate de soude, une cuillère à café de poudre à lever et une cuillère à café de vinaigre de cidre ou de jus de citron. Les gâteaux sans gluten se révèlent être beaucoup plus digestes que ceux avec de la farine de blé, ne pas oublier de couper votre farine sans gluten avec de la farine de riz pour qu’elle puisse tenir.

Après avoir fait le tour des substitutions aux oeufs, voici les alternatives pour les recettes à base d’oeufs. En d’autres termes, celles qui semblent irréalisables en cuisine telles que les omelettes, les oeufs brouillés, les oeufs en neige ou encore les îles flottantes ! Toutes les recettes qu’en près de deux ans, j’ai réalisé afin de vous démontrer qu’il était possible de contourner le jaune et le blanc.

Alternatives pour les recettes à base d’œufs :

Pour faire dorer les pâtisseries, galettes et tourtes :

Il suffit pour cela de badigeonner de lait végétal votre gâteau avant cuisson, puis de le recouvrir de papier sulfurisé. Lorsque le gâteau est cuit, badigeonner de purée de fruits pour apporter au gâteau du brillant comme en boulangerie. Le meilleur exemple étant lagalette des rois et la couronne briochée.

Omelette

« On ne fait pas une omelette sans casser des oeufs ! » Eh ! Bien ! Si ! Et en plus, pas besoin de casser quoique ce soit. Les omelettes sans oeufs sont possibles. Pour cela, la farine de pois chiches est l’idéal. Vous pouvez bien évidemment y rajouter tous les ingrédients qui vous tombent sous la main : légumes, tofu, légumes secs, épices… L’imagination ne manque pas ! Je vous rappelle que je vous en avais déjà présenté une avec la piperade basque.

Œufs brouillés

Les oeufs brouillés sont une spécialité britannique. Le petit déjeuner anglo-saxon ne pourrait se passer de ce privilège. Et si tout comme moi, vous appréciez son goût, le tofu ferme émietté mélangé à des épices vous apportera tout autant la même satisfaction que si vous dégustiez de réels oeufs brouillés. Vous pouvez vous inspirer de la recette que j’avais faite avec du tofu brouillé aux herbes.

Œufs en neige

Aaaahh! Les fameux blancs en neige ! Une autre technique que l’on pense insurmontable sans la présence des oeufs. Et pourtant, les chefs vegan Outre-Atlantique avaient d’ores-et-déjà trouvé une solution imparable : les noix de cajou mixées avec du lait de coco ou du lait d’amande. Une technique dont je ne pourrais jamais me lasser quant il s’agit de réaliser un tiramisu végétal ! Une technique plus qu’approuvée, qui ravit à chaque fois mes invités !

L’autre technique consiste à utiliser de l’agar-agar. Une cuillère à soupe diluée avec une cuillère à soupe d’eau équivalent à un blanc. Mélanger énergiquement laisser poser, puis mélanger de nouveau avant de l’incorporer dans votre préparation. Cependant, cette technique ne marchera pas avec un tiramisu.

Iles flottantes

Les îles flottantes sont sans doute la plus grande difficulté pour remplacer les oeufs. Mais avec un peu de persévérance, il est possible de parvenir à un résultat assez satisfaisant avec du tofu ferme émietté et de l’agar-agar. Pour la recette, je vous invite à lire ma recette sur les icebergs flottants en disparition.

Crème anglaise

Une crème anglaise semble irréalisable sans oeufs. Pourtant, un anglais du nom de Alfred Bird l’a réalisée en 1837 alors que sa femme était allergique. Ainsi est née la très célèbre Bird’s Custard Powder que  l’on peut trouver dans les épiceries britanniques ou indiennes en capitale. Pour l’utiliser, rien de plus facile ! Il suffit de mélanger deux cuillères à soupe de custard powder et une à deux cuillères à soupe de sirop d’agave jusqu’à obtention d’une pâte bien onctueuse. Porter à ébullition 500 ml de lait végétal, ajouter la pâte de Custard Powder, puis mélanger continuellement jusqu’à ce que la crème s’épaississe. Vous pouvez ainsi voir le résultat avec les icebergs flottants en disparition. Si vous ne pouvez pas vous procurer de Bird’s Custard Powder, la poudre impériale est également une bonne alternative.

J’ai passé les 5 étapes du deuil de mon ancien mode d’alimentation!

Vous connaissez sans doute les 5 étapes du deuil et/ou de la séparation selon Elizabeth Kübler-Ross:

1. La personne confrontée à une perte, refuse d’abord le fait ou cherche un bouc émissaire : c’est la phase de la négation;
2. La colère, où se mêlent l’amertume, la révolte et le sentiment d’injustice, suit habituellement la négation;
3. Lorsque renaît temporairement un espoir, on voit apparaître le marchandage;
4. La tristesse est une étape marquée par un intense sentiment de solitude pouvant parfois aller jusqu’à la dépression;
5. L’acceptation, où la personne prend la décision de vivre avec la réalité, pour le mieux, émerge lentement de ce processus.

Et bien une illustratrice a adapté ce processus psychologique à sa rupture avec sa vie d’avant son régime sans gluten sans lactose….

J’ai trouvé cette illustration sur Pinterest, et je trouve qu’elle colle vraiment à ma situation face à la découverte de mes intolérances. (sauf qu’à la fin, moi, j’aime bien cuisiner!)

Et cela résume la première partie de ce blog et les derniers posts sur mon choix de ne plus manger de produits sans gluten issus de l’industrie agro-alimentaire.

J’ai réussi!!
J’ai passé le cap! j’ai passé les 5 phases de l’acceptation de mes intolérances et du changement radical de mode de consommation!
Je suis prête!!

Five Stages of food Grief , by Deanna Zandt

5_phases_acceptation

( et Dieu sait que j’adooooore aussi la Ben & Jerry’s, surtout la Chunky Monkey!!)

A la recherche de produits sans gluten dans le Pays de Fayence et Est Var

Lors de mon arrivée dans le 83, je suis partie à l’assaut des grandes surfaces pour mes courses habituelles, et j’en ai profité pour regarder l’offre de produits sans gluten, même si je n’en achète quasiment plus.

Parcours du combattant.

Quelle déception en parcourant le Leclerc de Montauroux! Outre le décalage de prix assez déstabilisant avec mon Leclerc de La Colle (ils ont bien compris qu’ils étaient les seuls « gros » supermarchés dans le pays de Fayence, et c’est le matraquage des touristes et des locaux!!), l’offre de sans gluten, sans lactose est tout bonnement ridicule.
Leclerc sans glutenUn quart de tête de gondole pour les produits de la gamme Leclerc sans gluten dont j’ai déjà parlé ici; pour ma part, j’ai toujours un paquet de penne d’avance car elles sont très bonnes, mais je n’achète rien d’autre, les gâteaux sont beurk, mastoc, vraiment pas appréciables, même pour l’enfant, sans parler des madeleines avec lesquelles on atteint le fond.
Pas de produits Schär, ni  Gerblé sans gluten (vous me direz, vu que je n’en consomme plus…. c’est pas très grave, mais je pense aux copains…).
En ce qui concerne les laits végétaux, là aussi, accrochez-vous, à part le lait de riz Björg, je n’ai rien d’autre à me mettre sous la dent. Avant, j’avais tout une gamme de laits végétaux, et même du lait au quinoa tout dernièrement. (On ne peut pas boire de lait d’avoine, ni de lait d’amande, ni de lait d’épeautre, on évite le lait de soja ou au maximum 1 fois par semaine; le lait de châtaigne ne passe pas trop).
Pas plus de chance avec mes barres préférées de coco et sésame de la marque Cofresh.

Un peu plus loin, je retrouve avec joie un Marchand Bio (celui de Callian). Je me réjouis car celui de La Colle était très bien achalandé.
Ici, grosse déception, à commencer par l’accueil, inexistant (il faut toujours attendre 3 plombes avant que quelqu’un n’apparaisse pour vous encaisser), et la gamme de produits SG n’est pas très développée. IDEM pour les laits végétaux. Et en plus, ils sont toujours en rupture de Crackers Puréal au parmesan!!! Donc, à part le Pain des fleurs, je n’y trouve plus rien, sauf de temps à autre une farine de céréales qui me manque. (et je ne parle pas des prix….)

carrefour sans glutenAu Carrefour de Puget/Argens, j’ai trouvé le rayon sans gluten bien mis en avant, avec notamment des produits de la marque Allergo. Cet été, les préparations pour les fameux gâteaux choco de Carrefour sans gluten étaient en rupture.
J’ai en revanche trouvé une gamme de pains de la marque Carrefour sans gluten : pain de riz complet, pain de mie, pain de mie viennois. Ils sont bons, mais attention, bourrés de sucre !!! J’en ai un paquet d’avance pour les dépannages.
J’ai aussi eu la surprise de trouver dans le rayon BIO des briques de lait végétal au riz et quinoa.pain carrefour No GlutenLait végétal quinoa riz Bio
Au rayon cuisine du monde, j’ai retrouvé les barres de la marque Eat Natural dont je parlais ici et que je trouvais à Cap 3000.

sorbet sans gluten-peche-vigneA noter au rayon sorbet, le sorbet à la pêche de vigne sans gluten, sans colorant, sans conservateur, de la marque L’Angélys, une damnation !!

A Fréjus, je suis allée chez Satoriz. Je ne connaissais pas, une lectrice du blog m’avait conseillé celui d’Antibes à l’époque, mais je n’avais jamais eu l’occasion d’y aller.
J’ai été un peu déçue. J’ai trouvé le magasin mal organisé, pas accueillant, très cher (à part le lait de riz en pack de 6). Et l’offre de sans gluten minime.
Satoriz sans glutenJ’y ai pioché de nouveaux produits :  les galettes au lin, très très bonnes, et des boîtes de céréales pour l’enfant. Je dois avouer que j’ai craqué pour le design des boîtes, sinon je ne les aurais pas achetées, car elles sont indécentes niveau prix !
J’ai en revanche apprécié le choix de farines et autres, j’ai retrouvé mes graines préférées (graines de courge, graines de sésame, etc….) et découvert le couscous de maïs/riz.Satoriz sans gluten

je-cuisine-tous-les-riz

Pour finir, j’ai passé un bon moment au rayon librairie et j’ai acheté un livre de recettes à base de riz: « Je cuisine tous les riz! : risottos, paellas, salades, desserts…. ». Belles recettes, j’ai déjà testé la soupe de courgettes et poulet au gingembre, super bonne ! D’ailleurs, même le chat en a dégusté, elle a profité d’un moment d’inadvertance pour finir la gamelle, la minette avait les babines parfumées au gingembre!

 

 

 

 

 

Il ne me reste plus qu’à visiter deux poids lourds du BIO dans le coin :  Marcel & Fils à Fréjus et Biomonde à Trans en Provence🙂

Thiriet sans gluten

Dans la lignée du post précédent sur les produits industriels, un petit topo sur les produits sans gluten que je trouvais chez Thiriet dans le 06. Je n’en ai pas encore trouvé dans ma zone dans le Var….

J’avais le choix entre ces produits Thiriet sans glutenet je les ais tout testés à l’époque….

Le pain SchÄr (à l’italienne) me plaît bien pour dépanner, et pour faire des petits sandwiches pour le petit quand il a des sorties avec l’école.
Les Tortellini Schär sont infâmes.
Idem pour la quiche à l’oignon de France Aglut
Les paniers aux 3 fromages de Schär ne m’ont pas plu non plus.
Tout pareil pour la tarte au pommes….🙂

croissants sans gluten SchärEn ce qui concerne les croissant Schär, on les a testés avec l’enfant un dimanche matin, et même si ça présente bien, on a trouvé ça vraiment pas bon, et l’enfant n’a même pas voulu en finir un….

Tourte_poireaux_France_Agglu_Sans-GlutenLa quiche aux poireaux ne nous a pas plus enchantés, insipide et la pâte pas au top….

On garde donc l’idée du petit pain Schär « rosette » en surgelé, pour dépanner…. Petits pains Schär sans gluten

Les produits sans gluten industriels…

Aujourd’hui, j’ai décidé d’en finir avec les posts sur les produits sans gluten industriels, parce que j’en ai (presque) fini avec la plupart des produits sans gluten industriels dans ma vie de tous les jours.

Si je résume (ça va être dur), cela fait un an et demi que j’erre dans le monde du sans gluten.

J’ai commencé par lire beaucoup d’informations sur le net (articles médicaux, blogs, recettes…), je me suis jetée sur des substituts d’aliments de ma vie d’avant en « sans-gluten » (et/ou sans lactose), j’ai acheté des bouquins de recettes sans gluten, j’ai adhéré à l’AFDIAG (j’en suis vite partie d’ailleurs!!), j’ai essayé de cuisiner sans blé, sans gluten, sans lactose, sans amandes, sans noisettes, sans blanc d’œuf, et j’ai déprimé.

J’ai réussi des fois à éviter tout ce à quoi j’étais intolérante, j’ai eu des écarts, des petits, des gros.

J’ai vite vu la différence au niveau santé quand je mangeais « sans », et quand je revenais à ma vieille baguette, mon pain chéri, mes biscuits adorés, ma merinnnnnngue!!

Entre-temps, j’ai découvert le régime Seignalet, les parents Paléo, le bio, les végétaliens, les flexitariens, la nutrition, les naturopathes, et j’en passe….

Et donc, depuis 8 mois environ, en surfant notamment sur des sites dédiés à la nutrition, je dois dire que j’ai pris conscience de bien des choses sur l’alimentation et ses implications sur la santé.
Et surtout sur le fait que tous ces produits industriels sans gluten, ne sont qu’une parade et (c’est mon humble avis), sont bourrés tout autant de saletés que le reste (sucre notamment), et c’est pourquoi j’ai décidé de m’en défaire et de ne pas tomber dans le piège du je-mange-comme-avant-mais-sans-gluten. Car j’ai maintenant compris que ce n’était pas la bonne solution et qu’il fallait vraiment changer radicalement de mode de vie et d’alimentation, et de rapport à la nourriture.

Facile à dire !
Plus difficile à mettre en œuvre.

Je continue à acheter certains produits, car il y a quand même un enfant aussi au milieu, et de temps, en temps, un paquet de biscuits SG ou des céréales SG lui font plaisir. Le tout est de savoir doser.
Et puis je reste fidèle aux pâtes SG italiennes, à la pâte feuilleté SG surgelée, bien pratique il faut le dire, au Pain des Fleurs, aux Crackers Pural , aux barres de sésame et de coco Cofresh…

Et puis j’ai déménagé dans le Var, du coup, j’ai perdu mes bons plans 06, et dans le coin, je ne suis allée que de déception en déception niveau fourniture de produits SG. (post à venir)

Ci-après, un résumé en image de tout ce que j’avais pris en photos quand j’allais faire des courses sans gluten dans le 06.

Produits_industriels_sans_gluten

Je garde les galettes Lima au Maïs, le muesli choco châtaigne Favrichon, les madeleines au citron de Valpiform (les meilleures) et… c’est tout !
Le reste est soit carrément pas bon (pâtes SG carrefour ou Casino, sans oublier les coquillettes Valpiform: beurk!, biscuits Schär, biscuits recettes de Céliane, mini-cakes Leclerc), soit inintéressant (galettes de riz au choco : il suffit de tartiner une galette de riz avec de la pâte à tartiner maison et le portefeuille en sera aussi très heureux, ou le snack poppé à base de soja), soit bourré de sucres (tous les biscuits…)

La Vie Claire sans gluten Lors d’une descente à La Vie Claire de Lingostière (Nice), j’avais testé ces produits.
Ici encore, je ne garderais que les Crakers de chez Pural (une damnation) et les barres sans gluten Cofresh (trouvées aussi chez Leclerc de La Colle).

Pour le reste, au secours le plat préparé les recettes de Céliane, parti direct à la poubelle au bureau, tellement c’était inommablement dégueu, les pâtes de maïs, d’une marque italienne, affreuses, les trucs apéro sans aucun intérêt, et les tartines figues ou choco, bof bof.

VitalSanteBio Cagnes sur merJ’étais passée aussi une fois au Vital Santé Bio de Cagnes sur Mer, avec un choix impressionnant de produits, magasin très bien achalandé, avec un super accueil, et aussi une gamme de laits végétaux ultra complète : j’avais même trouvé mon premier pack de lait végétal au quinoa : fatal pour les purées maison, avec ce petit goût que j’adore!

 

Pâte à pizza sans gluten surgelée Nature et Cie

Juste pour se marrer… (je fais du tri dans une année de photos liées au sans gluten et dédiées au blog, oui j’ai du retard!)

En septembre l’année dernière, j’avais trouvé de la pâte à pizza au rayon surgelé de chez Nature et Cie, dans mon magasin Le Marchand Bio; un pâton à étaler et à garnir….
Je n’ai jamais réussi à étaler la pâte, qui s’est effritée, formant un tas pitoyable….
Malgré tous mes efforts, je n’ai rien pu en faire, et c’est parti à la poubelle…

Et oui, je suis humaine, et je ne publie pas que des photos sublimissimes de super recettes qui ne ratent jamais tout droit sorties de livres de cuisine !

Pâte à pizza Nature et Cie

Velouté de petits pois frais – sans gluten

Envie de vous faire partager la joie de cuisiner un produit extra-frais que j’avais reçu dans mon panier du jour (issu de l’agriculture raisonnée) à l’époque : les petits pois. J’en avais d’ailleurs profité pour faire découvrir de « vrais » petits pois à mon garçonnet.
La recette, je l’avais repérée chez Izakitchen.

Pour ma part, je n’ai dégustée chaude, avec des noix, et accompagnée de tartines sans gluten de chèvre frais.

Velouté_petits_pois_sans_gluten

Et pour la recette, ultra facile et rapide :

Petits pois frais
Oignons blancs émincés à faire revenir dans la poêle
Menthe fraîche
Bouillon de poule
Crème de soja pour lier

Coucou, tu as pris le pain sans gluten ?

Après un double déménagement, un changement de département, et un grand départ pour une nouvelle vie, je reviens à mon activité blogesque.

Pendant ces vacances, j’avoue, j’ai fait des écarts avec le gluten, écarts gérés plus ou moins, avec plus ou moins de bonnes crises de colites, et avec notamment en milieu du mois d’Août une espèce de crise d’apathie totale qui a duré 3 jours. J’étais un vraie zombie, capable de rester 3 heures prostrée, complètement stone, déprimée, sans force aucune.
Je suis persuadée que c’était l’effet kiss cool de toutes les tartines de bon pain que je me suis envoyées au petit déj, doublées de confiture hyper sucrée, triplées de beurre (avec lactose), qui les trois combinés ont dû faire exploser mon insuline,  et les index glycémiques!!
Pour la petite histoire, il y a quelques années, j’ai fait de l’hyperinsulinisme, et j’ai fait un « régime » à la sauce Montignac. Une révélation à l’époque pour moi, qui après je petit déj’, piquais du nez dans mon bol, dormais tout le temps, étais totalement apathique.
Au Printemps, à force de lire des articles sur la Nutrition, j’ai fait le rapprochement entre mon état de santé (et de moral), ma consommation de gluten, de sucre et de lactose.  J’y reviendrai plus tard.

Aujourd’hui je voudrais vous parler d’une campagne de pub qui ne vous aura pas échappé : « Coucou, tu as pris le pain? »
J’avais vu fleurir un paquet d’affiches en Juin et puis ce matin, dans mon nouveau petit village, chez le seul boulanger du coin (qui d’ailleurs fait un pain dégueulasse, au moins pas de regrets!!) je revois cette belle affiche.

Coucou tu as pris le pain

En rentrant chez moi, je tape dans mon moteur de recherche préféré le slogan magique.

Qu’elle n’a pas été ma stupéfaction de découvrir des pages et des pages  de résultats, et des pages de jpeg colorés!!!

coucou, tu as pris le pain?Je commence à lire les articles, et je me rends vite compte que ce sont tous des copier/coller d’un dossier de presse bien ficelé. Jusque là, rien de bien transcendant…

 

Mais cette pub coup de poing me semblait bien étonnante….C’est là que je découvre un article très intéressant sur La Nutrition.fr dont je remets le contenu ici:

Comment les céréaliers tentent d’enrayer la vogue du « sans gluten »

Le sans gluten séduit un nombre croissant de consommateurs français, au point d’inquiéter plusieurs filières de l’agro-alimentaire, à commencer par celle des céréaliers.

Marc Gomez – Vendredi 30 Août 2013

Le sans gluten est un régime alimentaire qui exclut les aliments contenant du gluten (blé, seigle, orge et certains produits transformés). Le nombre croissant de ses adeptes commence à donner des cauchemars aux adhérents d’Intercéréales, une organisation qui regroupe treize organisations professionnelles impliquées dans la production, la commercialisation, la transformation et la promotion des céréales. Cette dernière mission est dévolue à Passion Céréales et au CIFAP (Centre d’information des farines et du pain) via son « Observatoire du Pain », déjà évoqué sur ce site.

L’Observatoire du Pain a donc lancé fin mai une campagne de promotion du pain pour « enrayer, voire inverser la tendance à la baisse de la consommation. » Cette campagne, sur le thème « Coucou ? Tu as pris le pain » doit amener le consommateur à « penser le manque de pain et à y remédier (sic) » Un site internet a été mis en place (www.tuasprislepain.fr), et dans les boulangeries des sachets pour baguettes aux couleurs de la campagne.

Dans le courant de l’été, 7115 panneaux d’affichage à travers toute la France (abribus et devanture de boulangeries) ont été couverts d’affiches « Coucou« , tandis que des tagcleans (tags au sol) étaient placés dans plusieurs villes de France (dont Paris, Nantes, Strasbourg, Lorient,…). Et le 22 juillet, un dossier complet a été adressé aux journalistes.

Le sans gluten : « une mode irrationnelle et dangereuse »

Sur le gluten, ce dossier rapporte les déclarations d’experts (soigneusement sélectionnés) invités à s’exprimer lors d’un colloque organisé par l’Observatoire du pain en janvier 2013. Hubert Chiron (INRA) détaille les propriétés du gluten « sans équivalent à ce jour » pour la panification. Le Pr Christophe Cellier (CHE Georges Pompidou) définit la maladie céliaque, qui pour l’Observatoire du Pain est la seule condition devant conduire à éviter le gluten. D’ailleurs pour le psychiatre Bernard Waysfeld, la grande majorité des personnes bien portantes adeptes du  sans gluten « semblent obéir à des déterminants irrationnels ». L’engouement pour le sans gluten ne serait finalement qu’une simple « mode », elle-même liée à une « angoisse alimentaire latente ».

De son côté, le Dr Patrick Serog met  en garde « contre les régimes sans gluten infondés qui peuvent conduire à des déficits nutritionnels » et souligne les atouts nutritionnels du pain, un aliment riche en  « glucides complexes ». Notons que ce terme de « glucides complexes », désuet et ambigu, désigne les amidons. Il permet surtout d’éviter d’aborder le sujet épineux de l’index glycémique du pain. C’est ainsi que la plaquette affirme que grâce à ses « glucides complexes », le pain « contribue à rééquilibrer l’alimentation. » Et grâce au « pouvoir satiétogène » des glucides complexes, le pain « contribue au rassasiement et limite les grignotages entre les repas. »

L’avis de LaNutrition.fr

Le pain fait partie de notre patrimoine gastronomique ; il a des atouts sur le plan nutritionnel (fibres, antioxydants…), lorsqu’on le choisit bien. Certains pains ont un index glycémique modéré, parfaitement adapté à la physiologie humaine, y compris des sédentaires. La majorité de la population peut donc continuer à consommer des pains de qualité, avec modération s’il s’agit de sédentaires. Mais une petite partie de la population peut bénéficier d’un régime sans pain et autres céréales à gluten. Loin de suivre une « mode », ces personnes n’ont en réalité pas d’autre choix. De qui s’agit-il ?

Les malades céliaques, dits intolérants au gluten. Dans la maladie céliaque, l’ingestion de gluten déclenche une réponse immunitaire sous la forme d’anticorps qui s’en prennent aux villosités de l’intestin grêle, à l’origine d’inflammations et de malabsorptions (maladie auto-immune). Une maladie céliaque non traitée (par l’éviction totale de gluten) peut avoir des conséquences graves pour la santé. Mais même si la maladie céliaque est en pleine expansion (quatre fois plus de malades qu’il y a 60 ans), elle ne concerne qu’un pour cent environ de la population.

Les personnes souffrant d’autres maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, la spondylarthrite ankylosante… En effet, comme le pensait le Dr Jean Seignalet, il y a des preuves solides que le gluten déclenche, favorise ou entretient l’auto-immunité. Très contestée à l’origine, cette hypothèse est soutenue par les témoignages de nombreux malades dont la célèbre chercheuse québécoise Jacqueline Lagacé, auteur de Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation, par des études expérimentales, épidémiologiques et cliniques.

Les personnes sensibles au gluten. La majeure partie du contingent des « sans gluten » se recrute aujourd’hui dans la fraction de la population qui est sensible à ces protéines ou qui pense l’être. La sensibilité au gluten désigne un ensemble de symptômes chez des personnes n’ayant pas de maladie céliaque (ni anticorps, ni atteinte intestinale), mais chez lesquelles l’immunité innée répond à l’ingestion de gluten par une réaction inflammatoire. Les symptômes de la sensibilité au gluten sont proches de ceux de la maladie céliaque, mais ils peuvent aussi inclure des maux de tête, troubles de la concentration, douleurs articulaires, perte de sensibilité. On ne sait pas précisément quel pourcentage de la population est sensible au gluten. D’après Julien Venesson, auteur de Gluten, comment le blé moderne nous intoxique,  « la sensibilité au gluten toucherait au moins 10% des Français. » Quoi qu’il en soit, comme il n’existe pas de test diagnostique, nombreux sont ceux qui font l’essai d’un régime sans gluten de quelques semaines ou plus –le seul moyen de savoir si le gluten est vraiment en cause dans leurs problèmes de santé.

En réduisant le sans gluten à un phénomène de mode, en évitant soigneusement les questions qui fâchent (auto-immunité, sensibilité, hybridation des blés modernes), la filière céréalière perd une bonne occasion de prendre en compte la réalité vécue par certains patients. 

Première surprise : la caution apportée à cette campagne par la présidente de l’Association française des intolérants au gluten (Afdiag) qui juge que l’initiative de l’Observatoire du pain va dans le sens de « l’amélioration des connaissances et de leur diffusion (sic). » C’est d’autant plus important, ajoute-t-elle, « que la tendance du « gluten free » a pour effet de brouiller les pistes et masquer la réalité. Dans un contexte où toutes sortes de discours circulent sur les effets du gluten, il faut informer de façon objective (re-sic). » Et de conclure : « Pour les personnes qui ne sont pas malades [céliaques], il est absurde de se priver [de gluten] : elles risquent de se créer des déficits nutritionnels et, surtout, d’altérer leur vie sociale. »

Deuxième surprise : un article du journal Que Choisir, dans son numéro de septembre 2013, reprend sans les confronter aux données scientifiques les arguments de la campagne de l’Observatoire du Pain, allant jusqu’à donner la parole à deux experts cités dans le dépliant promotionnel. Dans le genre grand public, même, le supplément à la presse régionale Version Fémina (25 février 2013) avait fait mieux et plus équilibré !

Enfin, on ne manquera pas de noter la proximité entre la campagne de presse pour inciter à manger des féculents, orchestrée le 23 mai par les auteurs de l’étude Nutrinet-santé, et le lancement moins d’une semaine plus tard par les céréaliers, de cette campagne pour le pain. Simple coïncidence probablement.

Lire : La campagne pour les féculents de Nutrinet-Santé

 

Après quelques clics, je tombe alors sur cet article de Julien VenessonICI

Ne vous fiez pas au dernier numéro de « Que choisir » sur le gluten!!! Gros conflit d’intérêt!!

Julien Venesson : « Gluten : Que Choisir nous roule dans la ...Régime sans gluten : effet de mode ou nécessité ?http://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments/cereales/julien-venesson-gluten-que-choisir-nous-roule-dans-la-farine.html« Gluten, un coupable trop idéal », tel est le titre (évocateur !) affiché en couverture du numéro de septembre 2013 du magazine populaire Que Choisir. Nul besoin d’être devin pour en connaitre la teneur. Pour renforcer la conviction, des extraits du texte s’affichent en gras : « L’idée fausse que le gluten est dangereux pour tous se répand. » Tout l’article est donc axé sur un seul objectif : expliquer que seule une personne sur cent a un problème avec le gluten et que les autres peuvent se goinfrer de pain, de pâtes et de pizzas sans se poser de questions. Pour en convaincre ses lecteurs, la journaliste est allée interviewer Hubert Chiron, ingénieur à l’INRA, le Pr Christophe Cellier, chef du service de gastro-entérologie de l’hôpital Georges Pompidou et le Pr Franck Carbonnel du service de gastro-entérologie de l’hôpital du Kremlin Bicêtre.

Coïncidence ? Deux de ces experts figurent dans le dossier de presse envoyé aux journalistes le 22 Juillet dernier par l’Observatoire du Pain – une émanation de l’interprofession céréalière – dans le cadre de sa campagne de promotion des produits de la boulangerie sur le thème « Coucou? Tu as pris le pain » dont les affiches ont récemment inondé nos rues. L’article de Que Choisir ne dit rien de la participation de ces spécialistes aux campagnes de l’Observatoire du Pain. Des experts ayant un lien avec l’industrie agro-alimentaire qui se retrouvent dans Que Choisir sans qu’il en soit fait état par le journal… ce ne serait pas la première fois !

Lire : Que Choisir nous fait avaler n’importe quoi, par Hervé Berbille

Pour rédiger son article lénifiant sur le gluten, la journaliste a dû être bien embêtée en cherchant dans la littérature médicale – mais l’a-t-elle seulement fait ? Par exemple, en consultant la bibliothèque nationale de médecine des Etats-Unis, librement accessible en ligne ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/), comment a-t-elle pu ignorer les très nombreux articles de chercheurs relatifs à la sensibilité au gluten, une maladie différente de l’intolérance (maladie cœliaque) et qui toucherait au moins 6 à 10, voire 30% de la population selon les sources ?

La journaliste écrit ceci : « Dans les revues scientifiques, les chercheurs s’interrogent. ’’L’hypersensibilité au gluten en l’absence de maladie cœliaque existe-t-elle ?’’ titrait le British Medical Journal en décembre dernier. » pour conclure un peu plus loin qu’il s’agit d’un effet placebo. Mais la journaliste a-t-elle fait l’effort de lire cette étude du British Medical Journal, une revue médicale reconnue pour son sérieux ? Probablement pas car si elle l’avait fait elle aurait pu y lire en conclusion : « Les patients dont les résultats sont négatifs [aux tests de la maladie cœliaque mais qui ont des symptômes liés à la consommation de gluten] devraient être diagnostiqués comme ayant une sensibilité au gluten. Ces patients bénéficient d’un régime alimentaire sans gluten. Les médecins devraient leur dire que la sensibilité au gluten est une nouvelle maladie reconnue depuis peu et dont nous ne comprenons pas encore complètement l’origine ou l’évolution. » (1)

Pourquoi l’article de l’UFC Que Choisir n’a-t-il pas recueilli le témoignage de chercheurs spécialistes plutôt que donner la parole à des médecins français qui n’ont pour expérience que celle de la maladie cœliaque ? Mystère.

Ce que je ne vois pas n’existe pas

A l’époque d’Hippocrate, le père de la médecine moderne, on croyait fermement à la théorie des humeurs. La maladie n’était alors pas provoquée par des virus ou des bactéries (que personne ne pouvait voir !) mais par un déséquilibre de l’air, de l’eau, du feu et de la terre. Il faudra attendre le XVIIe siècle pour qu’Antonie van Leeuwenhoek, un savant néerlandais, parvienne à observer des bactéries grâce à un microscope de sa fabrication. Avec lui naissent la théorie microbienne et la biologie cellulaire. Aujourd’hui avec l’avancée de la science, on a tendance à croire que la médecine toute puissante  a réponse à tout. Mais en vérité nous ignorons encore beaucoup.

Il n’y a pas si longtemps des médecins proposaient des anxiolytiques aux patients victimes d’ulcère de l’estomac jusqu’à ce qu’on découvre que 80% des ulcères étaient provoqués par une bactérie : Helicobacter Pylori. On est donc passé d’un traitement anxiolytique à un traitement antibiotique.

On retrouve des situations similaires avec bien d’autres maladies comme la fibromyalgie, longtemps classée comme maladie psychiatrique avant d’être finalement unanimement reconnue. Eh bien aujourd’hui on est entrain de nous faire le même coup mais avec la sensibilité au gluten !

Mais plutôt que d’informer le grand public efficacement, et surtout d’aider les malades, l’UFC Que Choisir joue la carte du « placebo » et de la « mode » sans aucune justification sérieuse.

L’UFC Que Choisir pouvait-elle ignorer les nouvelles maladies liées au gluten ?

Un journaliste n’est pas infaillible et on est en droit de se poser la question : Que Choisir pouvait-elle tout simplement ignorer l’existence d’autres maladies liées au gluten ? (2)

J’ai reçu le 11 Juin 2013 un mail d’une documentaliste de l’UFC Que Choisir me demandant de lui faire parvenir un exemplaire de mon nouveau livre « Gluten, comment le blé moderne nous intoxique » pour qu’il soit mis à la disposition des journalistes.

Mon livre n’est pas un traité de médecine, il est le fruit d’une enquête de plus d’un an pour répondre aux questions « Le blé et le gluten sont-ils vraiment dangereux pour une partie de la population ? Et pourquoi seraient-ils plus dangereux qu’avant ? ». Et il se trouve que pour l’écrire je me suis entretenu avec les chercheurs de l’INSERM, spécialisés en immunologie intestinale et sur l’intolérance au gluten mais aussi avec les chercheurs du plus grand centre de recherches au monde sur l’intolérance au gluten : le Center for Celiac Research & Treatment à l’hôpital général du Massachussetts aux Etats-Unis, dirigé par le Dr Alessio Fasano. Voici un extrait de notre entretien (page 147) :

Julien Venesson : La maladie cœliaque (intolérance au gluten) touche 1 à 3 % de la population mondiale, ce qui est déjà colossal. D’après vous, combien de personnes sont concernées par la sensibilité au gluten ?

Dr Alessio Fasano : « La sensibilité au gluten, un problème différent de l’intolérance au gluten, est quelque chose que nous commençons à peine à comprendre. Les données préliminaires issues de mon centre de recherche montrent qu’environ 6 % des Américains, soit 18 millions de personnes, souffrent de sensibilité au gluten, au minimum. Pour obtenir des chiffres plus précis, il faut que de nouvelles études épidémiologiques soient lancées. »

Les chercheurs avancent donc une prévalence au minimum 6 fois plus élevée (30 fois plus élevée selon d’autres équipes) d’une nouvelle maladie que l’UFC Que Choisir range dans la classe des maladies imaginaires répondant à l’effet de mode et au placebo. Exactement comme le fait la filière céréalière.

Pourquoi une association qui prétend défendre le consommateur lui rend-elle à ce point un si mauvais service en niant catégoriquement la réalité des nouvelles maladies liées au gluten ? Pourquoi ne pas avoir cherché à comprendre ce qui pouvait poser problème avec ce gluten ? J’ai le sentiment qu’à trop vouloir plaire à tout le monde, l’association ne plaît plus à personne.

Julien Venesson

Références :

campagne :http://www.lanutrition.fr/les-news/comment-les-cerealiers-tentent-denrayer-la-vogue-du-sans-gluten.html

(1) Aziz I, Hadjivassiliou M, Sanders DS. Does gluten sensitivity in the absence of coeliac disease exist? BMJ. 2012 Nov 30;345:e7907.

(2) Biesiekierski JR, Newnham ED, Irving PM, Barrett JS, Haines M, Doecke JD, Shepherd SJ, Muir JG, Gibson PR. Gluten causes gastrointestinal symptoms in subjects without celiac disease: a double-blind randomized placebo-controlled trial. Am J Gastroenterol. 2011 Mar; 106(3): 508-14; quiz 515. doi: 10.1038/ajg.2010.487.

Bref, de quoi se faire sa propre idée sur le sujet.
En tout cas, seuls les Britanniques ont traité l’observatoire du pain de lobby !
Ce qui me fait le plus mal, c’est de voir cet acharnement pour faire passer le « régime » sans gluten pour une mode…

Un bon smoothie pour affronter la canicule…

Me revoilà sur les ondes, je ne vous ai pas oubliés, loin de là, j’ai une tonne de photos et d’infos à partager avec vous, mais jusqu’alors je n’arrivais plus à concilier toutes mes activités, et le blog en a subi les conséquences.

Un p’tit post rapide pour vous dire que les produits sans gluten industriels, c’est pratique, mais c’est quand même pas le top vu leur teneur en sucre principalement, et qu’en ce temps de grosses chaleurs, pour bien commencer la journée, on a remplacé les biscuits SG, les céréales SG, les tartines de pain SG,  le lait de soja ou de riz, et les compotes par des mega smoothies et des jus de fruits frais, fruits issus de paniers bio ou de l’agriculture raisonnée.

Non seulement ça cale nos estomacs, mais en plus on se prends un bon boost de vitamines naturelles !!

Celui-ci a été le premier de la saison (en avril dernier), sans lactose évidemment, petit clin d’oeil à mon ancienne vie où j’aurais tué pour déguster une boisson du Starbucks !! Maintenant qu’ils en ont ouvert un à Cap 3000,  je devrais y passer ma vie, et bien non, j’évite l’allée, vu que je ne bois plus de lait, plus de café, et que j’ai lu la composition des milkshakes et autres glaces : remplis de sucres et de colorants chimiques, beurk !!!

Smoothie sans lactose

Et le quinoa … pour une cuisine sans gluten

Ce soir, le hasard a fait que j’ai branché ma télé juste au moment où passait un mini film de promotion de produits bio dans le cadre de mangerbouger.fr (ma santé dans l’assiette), et ça causait d’intolérance au gluten et de recettes au quinoa.

Duo de quinoaJ’ai découvert le quinoa il n’y a pas si longtemps de ça.

C’est vrai que c’est super bon.

J’appréciais déjà son petit goût de cacahuète dans les tartines au quinoa du Pain des fleurs.

Je m’en sers en salade, pour faire des cakes, ou en accompagnement…

P1090557

Et puis, c’est l’année du quinoa en 2013 !

2013 année du quinoa

 

 

 

… avec un article dédié au quinoa sur un site extra consacré à la nutrition, qui est devenu une référence pour moi depuis quelques mois.

EDIT DU 08-01-2014 : voir aussi mon post sur les effets néfastes pour les intestins perméables, des prolamines contenues dans le quinoa….

Gâteau choco minute sans farine, sans gluten

Accident de voiture et dos en compote obligent, et ayant une petite envie de douceur,
j’ai testé une recette trouvée ce matin sur Pinterest (et oui, j’ai un « board » Gluten Free plein de pins, j’en parlerai bientôt!!).

C’était tellement simple que j’ai voulu tester : 1 oeuf (tant pis pour le blanc), 2 cuill de poudre de cacao, 1 cuill de miel, 1/4 de cuill de levure, hop, 1 minute au micro-ondes (bon je sais, c’est bof bof) et C’EST PRÊT !!

……. et C’EST BON !!!!!

Gâteau choco minute sans farine sans glutenGato choco sans farine sans gluten

Et la recette initiale :

1 Minute Flourless Chocolate Cupcake (LC, GF)

Les « Oreo sans gluten » de Schär

Lorsque nous faisons les courses, l’enfant a toujours le droit de choisir un ou deux paquets de biscuits sans gluten.

Gaufres vanille sans gluten SchärOutre les gaufres vanille Schär qu’il adore, il a de suite remarqué un nouveau venu dans le rayon de notre Leclerc: les Disco Ciok de Schär…. « Maman!!! Des Oreo sans gluten!! »
(Après les « Prince sans gluten », ces bons vieux Sorrisi de Schär, constituant le kit de survie du goûter improvisé).Sorrisi sans gluten Schär

schar_disco_ciok_sans_gluten
En mon for intérieur, je me suis dit « Yes! Je pourrai faire mes sucettes d’Oreo pour ses anniversaires désormais sans gluten »….

Bilan des opérations, le petit adore, moi je déteste autant que les vrais Oreo, en plus c’est bourré de lactose (crème de lait, lait en poudre, lait entier, etc….) et de sucre.

Les acheter une (ou deux!) fois  par an sera bien assez suffisant!!

Oreo sans gluten Schär

Edit de Septembre 2013 : on n’en achètera plus! C’en est fini avec les produits industriels sans gluten, pas bons, bourrés de sucre et de saletés. On est passé à la nourriture saine et naturelle!

Pain brioché Schär sans gluten

J’ai enfin réussi à mettre la main dessus !!

Pain brioché sans gluten Schär

Pain brioché sans gluten Schär

Pas mal, bien toasté avec une bonne confiture maison abricot/basilic…

Toutefois, et j’y reviendrai dans un post dédié, j’essaie de prendre beaucoup de distance avec les produits SG de l’industrie agro-alimentaire, car remplis de sucre notamment, afin de leur donner un semblant de bon goût se rapprochant du « avec gluten »….

Edit de Septembre 2013 : on n’en achètera plus! C’en est fini avec les produits industriels sans gluten, pas bons, bourrés de sucre et de saletés. On est passé à la nourriture saine et naturelle!

Palets coco sans gluten

Au retour de la piscine, grosse envie de rochers coco, que tout le monde connaît bien.
2 clics plus tard, je reprends la recette de Gluten Free à Paris et 1/4 d’heure après, nous avons pu déguster ces palets coco sans gluten !!

Palets coco Sans Gluten

Pour rappel la recette, modifiée :

100 g de noix de coco rapée
un oeuf (je n’ai mis que le jaune!)
40 grammes de sucre
De l’extrait de vanille
un peu d’eau (pour remplacer le liant du blanc d’oeuf)

La prochaine fois, je mettrai quand même le blanc d’oeuf, sinon c’est un peu sec, mais cela ne nous a pas empêché de tout manger !

Palets coco sans gluten 2

Une chinoise intolérante au gluten dans Scooby-Doo

Ce matin, mon petit en vacances devant Ludo (France 3), vient me chercher en transe en criant, « la chinoise de Scooby, elle a dit qu’elle est intolérante au gluten!! »….et de rajouter, tout fier, « COMME NOUS ».

Merci Scooby!

20130228-091426.jpg

Liste de blogs étrangers de recettes sans gluten

Blogs étrangers de recettes Sans glutenJ’ai mis à jour une catégorie de liens dans la colonne de droite, menant à des blogs que je suis de temps en temps.

Ce sont principalement des blogs italiens, mais il y en a aussi des américains, notamment un dont je suis une fan assidue :  Fork & Beans….

ABCdaire du sans gluten addict sur Le Monde

Au hasard de mes lectures sur le net, je suis tombée aujourd’hui sur cet article dans Le Monde: ABCdaire du « sans gluten addict ».
Je vous remets le contenu ici, car il ne sera bientôt plus disponible en ligne sauf sur abonnement….

ABCdaire du sans gluten addict

A comme applications

S’il n’y a qu’une application à télécharger, c’est celle-ci. La gratuite Gluten Free Restaurant Cards affiche, en 44 langues différentes un écran qui explique que le porteur du téléphone est intolérant au gluten et détaille les caractéristiques de la maladie cœliaque. A présenter dans chaque lieu à l’étranger où vous envisagez de manger.

Par ailleurs, et principalement en anglais, existent, au choix, des listes de recettes (Gluten free recipies 1000, gratuit, Gluten free diet 1,79 euros), des applications pour « vérifier » un produit donné (Gluten-free scanner, gratuit), des informations pour la vie de tous les jours (Gluten free living, gratuit), un service de géolocalisation pour trouver des lieux proches pour se restaurer (Find me gluten free, gratuit).

En français, l’offre est bien moindre, et de qualité très diverse, mais les lancements se succèdent, comme le récent Mangeons sans gluten pour commander sans risque des plats français et italiens au restaurant.

B comme blogs

Les meilleures recettes sans gluten sont souvent celles que l’on concocte par obligation dans la solitude de sa cuisine. D’où une kyrielle de blogs réalisés par des intolérants et intolérantes, accessibles en renseignant « sans blé » ou « sans gluten » dans un moteur de recherche.

Autre méthode, utiliser le site Recettes.de, agrégateur de recettes de blogueurs culinaires. Sur les 5 000 blogueurs actifs en France, 2 000 s’y sont déjà inscrits. A la requête « sans gluten », ce site offre un accès gratuit à mille recettes.

C comme communauté

La communauté des « sans gluten » est très présente en ligne. Lundi 4 février s’est ainsi organisé un hangouts (réunion virtuelle et visuelle) sur Google plus entre le site marmiton.org et des internautes pour s’échanger des astuces de recettes sans gluten (vidéo de 30 minutes).

Il suffit de mettre en mot clef sur twitter #glutenfree, #gf, #sansgluten ou encore #coelliac ou #coeliaque pour découvrir l’étendue des « amis numériques » qu’un intolérant peut se faire sur la planète. Beaucoup de blogueurs ou de sites y signalent leurs dernières publications. Comme @celiactravel et @TravGlutenFree issus de sites facilitant les voyages à l’étranger.

E comme école

A partir d’avril, et sous la houlette du chef étoilé Jean-Pascal Vallée, va s’ouvrir un centre « de bien-être et de formation culinaire » à quelques kilomètres des Sables d’Olonnes (Vendée). Une manière pour les novices de se frotter en pleine nature à la gastronomie « saine », explique M. Vallée : « Des produits bio maison du potager et de verger, des recettes principalement sans lait ni sans gluten ». Ouvert aux professionnels et aux particuliers, ces formations coûteront entre 350 et 550 euros tout compris (cours, logement, nourriture, spa…) pour un week-end de un ou deux nuits pour deux personnes. (domainedulacdesorin.com ou par mail contact@domainedulacdesorin.fr).

L comme livres

La littérature s’étoffe de mois en mois. Impossible de ne pas évoquer la cuisinière Valérie Cupillard, dont les ouvrages, pionniers, ont permis à de nombreux intolérants de trouver des pistes. Son premier livre de recettes bio en 2001, Sans gluten naturellement, assez austère – le marché n’était pas si important qu’aujourd’hui – vient d’être réédité avec des photos (Ed. La plage, 2012). Mais si vous n’en achetez qu’un de cet auteur, optez pour le conséquent et très complet Cuisinez gourmand, sans gluten, sans lait, sans œufs (Prat édition, 2012).

D’autres livres « historiques » sont Recettes sans laitage ni gluten de Marie Delmas (Ed. Le Mercure dauphinois, 2004) ou Vos desserts préférés sans lait ni gluten (Ed. La plage, 2007) écrits par des parents qui dévoilent leurs trouvailles à destination de leurs enfants intolérants. Parmi la multitude d’ouvrages désormais disponibles, notons Je cuisine sans gluten et je me régale, écrit par Clémentine Oliver, intolérante, avec le concours de son père, le cuisinier Michel Oliver. Ou le dernier livre sorti, 130 recettes sans gluten de Sandrine Giacobetti et Claire Pinson (Marabout, février 2013).

M comme médecins

Le lien entre alimentation et certaines pathologies commence à être prouvés scientifiquement. Avant même l’émergence de ces preuves statistiques, certains médecins en ont fait leur cheval de bataille dans le courant du 20e siècle, comme le docteur russe Catherine Kousmine (Sauvez votre corps, Ed. J’ai lu, 2003) ou le chirurgien Jean Seignalet (L’alimentation ou la troisième médecine, Ed. du Rocher, 2012).

De nombreux ouvrages s’inspirant de leurs travaux sont désormais édités. Aux Etats-Unis également, devant l’importance des problèmes d’alimentation, des médecins prennent la parole. Robyn O’brian, soutenue par Erin Brokovitch dans sa lutte contre la mal-bouffe conseille les écrits du docteur Keneth bock, auteur de Healing the new childhood epidemic (Balantine books, 2008) ou du docteur Mark Hyman.

P comme pâtisserie

Avis à ceux qui rêvent d’aller acheter une bûche de Nöel sans gluten, c’est possible… à Paris. Les pâtisseries Hugo et Victor (trois boutiques à Paris) le proposent depuis leur création en 2010. Plusieurs gâteaux individuels gluten free sont disponibles, mais spécifier votre intolérance : rien sur les étiquettes ne les différencie des autres gâteaux. La pâtisserie parisienne Helmut Newcake (10e arrdt) s’est, elle, spécialisée dans le « tout sans gluten » : fondants au chocolat, cheescakes, cannelés, financiers et même éclairs et religieuses.

Le restaurant Noglu (Passage des panoramas, Paris 2e) propose des cookies et muffins à emporter, sa pâtissière étant américaine. Dans le marais, le tout nouveau café Pinson, près du Marché des enfants rouges, vend des madeleines à tomber pour une pause gourmande.

Les intolérants du Nord de la France ont eux à disposition un service de traiteur bio sans gluten et sans lait, Cooking et compagnie, créé par trois amis intolérants : muffins, tartes au citron meringué , cookies raisins secs et sésame blond mais aussi cakes, canapés et bouchées salés. (www.lacompagniesansgluten.com). L’Américaine Karen Morgan a, quant à elle, créé une pâtisserie en ligne : blackbird-bakery.com. Elle propose ses trucs et recettes ainsi des préparations toutes prêtes à commander en ligne. De France, un peu loin tout de même pour en faire son fournisseur.

R comme restaurants

Sortirsansgluten.com est une aubaine. Ce site a été créé par Marie Harvard, intolérante au gluten, et informaticienne qui s’en occupe à ses heures (et nuits !) perdues. Il répertorie près de 150 restaurants « sans gluten » en France : en majorité des lieux simples pour tous les jours, quelques lieux gastronomiques et des épiceries. On y trouve notamment, à Paris, le très médiatique Noglu (23 euros pour une entrée et plat) mais aussi le rafraîchissant et déjà branché café Pinson (17 euros pour une entrée, plat, dessert) ainsi que les plus anciens Tugalik ou Biosphère café, très agréables pour des pauses.

Une carte interactive permet de trouver son bonheur le plus près de chez soi, comme C’est de famille à Marseille, Mon histoire dans l’assiette à Lyon, Le temps Art et thé à Tours, etc. Nouveauté : des fast-food bio et sans gluten arrivent dans l’Hexagone : conseillés par la cuisinière Valérie Cupillard, Bio Fringale ouvrira fin mars à Aix-en-Provence et un autre concept, au nom encore secret, au deuxième semestre 2013 à Paris.

GlutenFreeRoads, ou comment trouver des adresses partout dans le monde pour manger et acheter gluten free

J’avais trouvé cet article:

glutenfree Roads

Et voici le lien sur GlutenfreeRoads.com

GlutenfreeRoads.com est la plate-forme adaptée pour toutes les personnes qui suivent un régime sans gluten et qui veulent voyager et faire leurs achats. Elle propose la plus grande offre en ligne d’adresses de qualité pour les voyageurs. Vous y trouverez plus de 30.000 adresses. Et la base de données est en développement croissant, de nouveaux points de vente ou restaurants venant la compléter en permanence.

GlutenFreeRoads

Pourquoi la pâte feuilletée sans gluten Schär est-elle carrée ??

Schar-millefoglie-pate-feulletee-sans-gluten-nouveaute-sans-gluten-recetteEt oui !
Je vous le demande!! et je me le demande!
Depuis que j’achète mon stock de  pâte  feuilletée sans gluten dans le Thiriet du centre ville, je me pose toujours la même question quand je prépare une tarte….
Car je n’ai pas de moule à tarte carré, j’utilise donc un petit plat à gratin, mais je ne peux créer des bords que sur 2 côtés!!

Hier, une petite tarte aux pommes, avec les pommes de mon panier issu de l’agriculture raisonnée en provenance du Moyen Pays, et un fond de confiture abricot-basilic !
Excellent !

Tarte aux pommes sans gluten

Chandeleur sans gluten : pancakes au lait de coco

Aujourd’hui je n’ai pas fait de crêpes ni de bugnes, ni de ganses, ni de merveilles, ni de pets de nonnes….
Non, aujourd’hui, j’ai testé une recette de pancakes sans gluten.
Je l’ai dénichée sur un blog très sympa de recettes sans gluten que je vous conseille : Iza Kitchen
Les photos, la recette, tout m’a plu dans son post, et cela m’a motivée pour réaliser à mon tour ces pancakes au lait de coco sans gluten!
Hyper simple, et hyper bon !

Pancakes sans gluten

Et j’ai même fait mon propre caramel !

pancake sans gluten caramel (2)

 

 

 

Piadina sans gluten

Piadina Schär Pour une pause déjeuner rapide et sympa,
une piadina sans gluten de Schär,
et ce qu’on a dans les frigo…
Ici Laitue Iceberg, tomates, feta, olives, pesto, graines de courges !

Un régal !

Piadina Schär Sans gluten

Gâteau de pommes sans gluten

Aujourd’hui, grippe oblige, et pour faire manger une pomme à un enfant, j’ai cuisiné en vitesse un gâteau de pommes.
J’ai adapté une recette « normale », en remplaçant la farine de blé par de la farine SG, les 2 oeufs par un seul oeuf complet + 1 jaune, vu que je ne dois pas en abuser, et surtout en remplaçant la poudre d’amande très utilisée dans les recettes sans gluten par de la poudre de coco, vu que nous sommes intolérants aux amandes.

30 min à 180° à chaleur tournante et hop !

On s’est régalés !

Gâteau de pommes sans gluten

Santé magazine spécial sans gluten

Régime sans lait sans glutenAu hasard d’un détour dans mon Relay préféré pendant ma pause déj ( sans gluten évidemment), je suis tombée devant ce magazine bien mis en évidence en tête de gondole….

Rien que l’accroche m’a fait fait monter la moutarde  au nez : mettez ensemble REGIME SANS GLUTEN+PERTE DE POIDS+VENTRE PLAT+JM COHEN et imaginez déjà le coup de gueule qui se profile!!!!!

Edit du 26 janvier 2013 :

Il y a donc 1% de la population qui est coeliaque, et le reste (dont je fais partie) est composé de râleurs qui ont des ballonnements et qui incriminent le gluten et le lactose, car c’est une mode galopante venue des Etats Unis….. J’adore!

La seule chose intéressante que j’aei lue, c’est la « théorie » de Dominique Rueff, qui explique que les produits industriels sans gluten sont bourrés de sucre, et qu’il faut surveiller l’index glycémique de son alimentation SG. Cela va dans le sens d’une réflexion personnelle sur la nutrition dont je compte faire un post bientôt.

Quant aux menus proposés, le jambon, le bouillon de légumes, et toutes ces petites choses qui contiennent du gluten, sont proposés sans même une mention à leur « dangerosité » pour les personnes vraiment intolérantes….

Triste comme une journée sans pain : « le gluten, faut-il en avoir peur? »

Pause goûter sans gluten au boulot : tartelettes à la framboise de La Vie Claire

Lors de ma dernière descente dans le supermarché La Vie Claire à Lingostière, j’ai trouvé des tartelettes à la framboise qui me faisaient de l’oeil.

Etant sur la réserve après une expérience douloureuse avec les tartelettes à l’abricot des Recettes de Céliane, je m’attendais au pire.

Et bien, j’ai été très agréablement surprise par la qualité de ce produit : pour une fois (pour la première fois, devrais-je dire), la pâte sans lait sans oeuf est souple, ne s’effrite pas, reste agréable en bouche, et la garniture à la framboise n’est pas acide, et a un goût exquis! En résumé, c’est un vrai coup de coeur, j’ai l’impression de manger un « vrai » biscuit !

Je les ai gardées au bureau pour des petites pauses agréables. Avec un thé, c’est parfait!

 

20130115-202744.jpg

Edit de Septembre 2013 : on n’en achètera plus! C’en est fini avec les produits industriels sans gluten, pas bons, bourrés de sucre et de saletés. On est passé à la nourriture saine et naturelle!

Grosse désinformation trouvée dans la presse sur le « régime » sans gluten

Argh !!!
Chers lecteurs, ce soir j’ai la haine, quand je vois le nombre de con**ries que l’on peut lire dans la presse concernant le sans gluten….

Que dire de ces imbéciles qui parlent de régime sans gluten, comme étant le dernier régime à la mode pour maigrir, ou pour retrouver en une journée un ventre plus plat????!!!!

Un certain pseudo nutritionniste français bien connu a encore sévi et servi de caution à un (énième) article (débile) dédié à un régime chrono spécial ventre plat…..Je vous laisse plutôt découvrir l’infamie….

régime sans gluten

Publicité italienne de DS produits sans gluten

Sensibilità-al-Glutine

 

J’ai retrouvé dans mes archives cette (vieille) publicité de la marque DS qui propose une belle gamme de produits sans gluten en Italie.

J’aime l’accroche avec le blé en forme de bombe à retardement sur un beau bidon de femme….

‘Mal au ventre? vous êtes peut être intolérant au gluten »

 

Simply Food propose du sans gluten

Dans la nouvelle chaîne de restauration bon et sain, voire bio « simply food », j’ai trouvé des produits sans gluten.
Rien d’exceptionnel, car aucun produit à déguster n’est sans gluten, que ce soient les pains de sandwich, ou les salades à base de pâtes ou de graines, on trouve juste une marque de chips anglaise sans gluten et des barres de cereales sans gluten que j’avaisdéjà testées et trouvées au Lafayette Gourmet de Cap 3000.
Ici, c’est plus du marketing dans la ligne du bio, qu’une réelle proposition de restauration SG dont on rêverait dans le coin!!!

20130109-141806.jpg

20130109-141820.jpg

Pâtes au riz asiatiques sans gluten

Hier soir, j’ai essayé de cuisiner les pâtes au riz achetées dans le cadre du nouvel an chinois l’année dernière.
Je les ai fait cuire dans de l’eau salée et j’y ai rajouté de la sauce soja sans gluten.
À côté de ça, j’ai pris ce qui restait dans mon congel: poulet, courgettes et poireaux. J’ai fait sauter le tout dans une poêle, avec de la sauce soja et un soupçon de pâte de saté que m’a passée une copine.
Et bien j’ai été très satisfaite du résultat, j’aurais même mangé les pâtes aromatisées au soja toutes seules….
(Ps: la poudre de saté contient bcp d’allergisants: arachides, sésame, crevettes, et du E47……… !!!)

20130109-135305.jpg

Petite descente ‘senza glutine ´ en Italie

Je suis allée faire un petit tour en Italie, dans le Piémont, et dans le tout petit supermarché du village où je me trouvais, j’ai pu trouver des produits Sans gluten.
J’en connais déjà certains dont je suis friande, mais il y avait des nouveautés.
Et en Italie, il y a AUSSI des promos sur les produits « senza glutine »….
En tout cas j’ai trouvé mes pâtes préférées et mes crackers « zero grano »!

senza glutine

galbusera zero grano

zero grano biscotti senza glutine

pâtes sans gluten

grissini senza glutine

Produits sans gluten par Leclerc : chaque jour sans gluten

leclerc sans gluten

Ce matin, j’ai découvert au rayon sans gluten une nouvelle gamme de produits, par la marque même de chez Leclerc: Marque Repère : « Chaque jour sans gluten ».
Je vais donc tester les Penne, et les madeleines sans gluten.
Sont aussi proposés les cookies aux pépites de chocolat et des biscuits nappé au chocolat.

J’ai un gros a priori sur les pâtes, jusqu’à présent, toutes celles que j’ai testées ne sont vraiment pas top, à part celles 100% maïs, ou celles trouvées en Italie.
Je vous dirai le verdict !

—————
EDIT DU 14 JANVIER 2013:

Et bien, ainsi que l’a commenté Manu, je suis vraiment très très agréablement surprise de la qualité des pâtes sans gluten de la marque Leclerc !!!
Elles sont de loin les meilleures pâtes que j’aie jamais mangées depuis que je teste les sans gluten (à part celles au maïs que j’achète en Italie).
Les pâtes sont très bonnes, ont une texture en bouche à l’identique des pâtes « normales », bien fermes, et test ultime, même réchauffées elles conservent leur tenue et leur bon goût! MENTION SPECIALE! Bravo!!!

En revanche, les madeleines, ont pour moi un goût effroyable, une texture en bouche à mi-chemin entre le sable et le plâtre….. Rien à voir avec les madeleines de chez Valpiform!

EDIT du 28 février 2014 :
Attention aux produits industriels sans gluten, car ils sont bourrés de sucre et autres ingrédients vraiment pas bons pour notre santé….
Voir mon post à ce sujet, avec l’exemple du pain sans gluten de chez Leclercl…
produits sans gluten industriels

Meilleurs voeux sans gluten!

sablessansgluten

Pour une année 2013 plus sérieuse en ce qui me concerne, avec moins d’écarts et plus de constance!!

Petit sapin de Noël fait maison avec de la pâte sablée sans gluten en forme d’étoiles, mais avec du sucre glace, qui pour certains puristes ou malheureux coeliaques, contient du gluten ou du moins des traces….

Tartines au sarrasin du rayon « bio » versus tartines au sarrasin sans gluten

Quelle différence entre les tartines au sarrasin acheées au rayon diététique d’une grande surface et les tartines au sarrasin sans gluten achetées au magasin bio?

Et bien les tartines « pain des fleurs » sans gluten au sarrasin sont composées de 100% de farine de sarrasin sans adjonction de rien d’autre, tandis que les autres sont composées de seulement

58.4% de farine de sarrasin, de farine de riz, de sel marin et surtout de SUCRE DE CANNE ROUX…

Certes, elles sont plus goûtues, mais c’est comme ça qu’on engrange les kilos à force de compenser les produits avec du sucre….

De retour sur les ondes sansglutenesques

Wow…. dernier post en date de mars 2012……

Mon nouveau boulot m’aura vraiment tout bouffé !
Plus de sport, plus de blog, plus de vie, et………….. beaucoup de gluten!

Mais j’ai dû reprendre les rennes de mon intestin grêle et de mon foie, me voilà donc de retour avec 6 mois de petites histoires à raconter et de photos à commenter !

Image

C’est reparti pour une vie (presque) sans gluten, sans amandes, sans noisettes, sans blanc d’oeuf…..

Pâtisserie sans gluten à Paris (reportage video AFP)

Pâtisserie sans gluten à Paris (reportage video AFP)

La cuisine sans gluten est en plein boom, répondant aux besoins médicaux de certains et au désir de manger autrement des autres. Mais dans l’Hexagone, difficile de battre la baguette et le croissant… faits de blé, et donc bourrés de gluten. L’ouverture à Paris de la première pâtisserie entièrement garantie sans gluten pourrait bien faire bouger les choses. REPORTAGE. Durée: 02:11
SCRIPT:
Depuis qu’elle est entrée dans la vie active, le bonheur de Marie c’est de faire – et de déguster – des gâteaux et des pâtisseries.
Alors quand les médecins lui ont appris qu’elle était allergique au gluten – une protéine que l’on trouve dans les céréales comme le blé – elle a bien cru qu’elle ne pourrait plus jamais manger d’éclairs au chocolat.
Mais aujourd’hui, grâce à ses talents de chef pâtissier, elle a ouvert l’une des toutes premières pâtisseries garantie SANS gluten.
SONORE 1 – Marie Tagliaferro, chef pâtissier (Français, 28 sec):
« J’ai fait des tests, et j’ai au début commencé par appliquer exactement les mêmes recettes que j’ai appris(es) en pâtisserie traditionnelle, et après j’ai adapté en fonction des résultats. Par exemple la pâte à choux, ça se raye t on dit pour laisser l’oxygène sortir, mais je le fais pas avec le sans-gluten, sinon il part dans tous les sens en fait. Donc voilà…mais si on sait pas, au début on le fait, et puis ça marche pas ! »
L’intolérance au gluten, qu’on appelle aussi la maladie coeliaque, touche environ une personne sur 100.
Elle fait l’objet de régimes spécifiques dans de nombreux pays, notamment chez nos voisins d’outre-Manche. Mais en France, où les produits à base de gluten sont légion, la maladie est encore peu diagnostiquée et mal connue des médecins.
SONORE 2 – Brigitte Jolivet, présidente de l’AFDIAG (l’Association Française Des Intolérants Au Gluten)(Français, 28 sec):
« Dans les livres de medicine d’il y a 20, 30 ans, les médecins apprenaient que la maladie céliaque c’était une maladie de l’enfant qui disparaissait à l’adolescence. Et après donc ça n’existait pas chez l’adulte. Donc les médecins qui ont été formés il y a 20 ou 30 ans, pour eux c’est un discours qu’ils ont eu. // Et c’est vrai que la baguette c’est un emblème…c’est un des emblèmes de la France, le pain et très présent en France, effectivement. Donc supprimer le pain c’est pas facile, c’est difficile. »
D’où une certaine émotion quand les Français atteints de la maladie coeliaque poussent la porte de la pâtisserie de Marie et de son époux…
SONORE 3, François Tagliaferro, propriétaire et manager de la pâtisserie ‘Helmut Newcake’ (French, 16 sec):
« Ils disent, ‘Non non mais c’est vraiment sans gluten?’ On dis, oui oui promis, c’est sans gluten…et là, ils sont très émus, ils commencent à manger les pâtisseries, on a des gens qui sont émus aux larmes parce que ça fait 15 ans qu’ils ont pas mangé une religieuse ou une tarte citron meringuée… »
L’accueil que leur ont réservé les clients a été au-delà de leurs espérances — Et si ça continue comme ça, Marie s’attelera bientôt à un autre monument de la gastronomie française : des baguettes sans gluten.
SHOTLIST
Images tournées à Paris le 24 février 2012 (SOURCE AFPTV)
– Divers plans de Marie en train de préparer une pâte à choux sans gluten
– SONORE 1 – Marie Tagliaferro, chef pâtissier
– Plan serré part de gâteau dans assiette
-Plan large de François apportant des gâteaux aux clients
– Plan extérieur de la pâtisserie
– Plan serré symbole du gluten
– SONORE 2 – Brigitte Jolivet, présidente de l’AFDIAG (l’Association Française Des Intolérants Au Gluten)
-Plan large de François apportant des gâteaux aux clients
– Pano des gâteaux vers pancarte
– SONORE 3 – François Tagliaferro, propriétaire et manager de la pâtisserie ‘Helmut Newcake’
– Divers plans des clients regardant les gâteaux
– Plans serrés de gâteaux
/////

A quand la même pâtisserie dans les Alpes Maritimes ??

La pâtisserie dans le 10ème arrondissement à Paris. C’est la seule de Paris à proposer des gâteaux exclusivement sans gluten. Restaurant Helmut Newcake : 36, rue Bichat – Paris (75010) – MÉTRO : Goncourt & République

Cake au Carambar Sans Gluten

Pour l’anniversaire de fiston l’année dernière,
j’avais fait entre autres un gâteau au Carambar qui s’était révélé succulent.

J’ai donc retesté la chose avec de la farine sans gluten.

 

 

 

 

Et voilà le résultat :

Très très bon, malgré cette petite sensation plâtreuse en bouche … mais je crois qu’il faudra que je m’y fasse…. ;o)

Voici la recette :

Ingrédients :
– 3 oeufs
– 160 gr de sucre en poudre
– 150 gr de farine sans gluten
– 1 sachet de levure
– 150 gr de beurre
– 10 cl de lait
– 20 carambar

Préchauffer le four à 180°.
Dans une casserole, faire fondre les carambar à feu doux et le beurre dans le lait. Mélanger jusqu’à ce qu’il ne reste pas de morceaux.
Mélangez les oeufs et le sucre. Ajouter la farine et la préparation aux carambar.
Verser la préparation dans un moule à cake beurré et enfourner à four chaud pendant 40 mn.
Démouler le cake encore tiède.

Descente sans gluten à la Vie Claire de Villeneuve Loubet

Samedi, on est allés faire un tour au magasin Bio « La Vie Claire » à Villeneuve Loubet, afin de voir ce qu’ils proposaient en produits sans gluten.
Le patron, fort sympathique, m’a envoyé au premier étage où il y a un grand espace central dédié au SG. Beaucoup de choix, beaucoup de la marque schär, une belle gamme de produits la Vie Claire sans gluten, évidemment, notamment une collection de mix pour faire du pain (au sarrasin, à la châtaigne, etc…), pas mal de gâteaux recettes de Céliane….

Pour ma part, j’ai pris mes sacro-saintes tartines à la châtaigne le Pain des fleurs, du riz soufflé au sirop d’agave, des gaufrettes au cacao, des spéculoos SG (yes!!!), de la bière SG pour la St Patrick, des biscuits à la noix de coco et madeleines au citron de Recettes de Céliane, des crackers riz et maïs que j’adore, des yaourts de brebis au citron, farine de riz brun et arrow root.

Je ferai des posts sur les produits, mais je peux déjà dire que le riz soufflé il est top (mais ce n’est pas de l’industriel américain ultra sucré de mon enfance), les madeleines au citron excellentes, les yaourts de brebis onctueux comme jamais, et les biscuits noix de coco très très …..atroces!

Bonne pioche pour ce samedi et on va pas être copains avec les recettes de Céliane….

Par contre, j’ai trouvé un truc qui m’a beaucoup fait rire:

Les macarons, c’est sans gluten !

Tout à l’heure, je suis passée à ma boutique préférée, spécialisée en macarons : MicMac Macarons.
A vrai dire, je ne suis pas fan de ces petites douceurs, mais j’aime cet artisan, j’aime consommer local et ses macarons sont succulents!

Ils sont sans gluten, sauf le macaron au spéculoos (damned!), mais évidemment bourrés d’amandes, noisettes, blanc d’œuf…. alors pour moi ce n’est pas trop recommandé!

J’ai malgré tout craqué pour un bout  de banane-choco (1/4 de macaron, je suis raisonnable) et un bout de caramel au beurre salé…
(Ici Macarons saveur Bubble-gum, Schtroumph, Nutella, Cola, Choc-banane, Caramel beurre salé)

Pétition en ligne pour alerter sur le prix des produits sans gluten en France

Ce matin, j’ai trouvé une pétition contre le prix (exorbitant) des produits alimentaires sans gluten, disponible en ligne ICI.
Je signe et j’espère que nous serons très très nombreux à le faire, car il est temps que la majorité (presque) silencieuse paye la note pour une minorité qui a droit à un remboursement de la part de la SECU. Non pas que je critique les coeliaques qui bénéficient d’une prise en charge, mais le système actuel mis en place en France n’est pas convenable et non seulement être intolérant au gluten est handicapant mais en plus, il faut avoir le budget pour pouvoir se payer les produits sans gluten… Il est temps de prendre exemple sur les pays voisins, Espagne, Italie, Belgique !!

Monsieur le Président de la République,

Au nom des personnes atteintes de maladie coeliaque (ou intolérance au gluten) ou de dermatite herpétiforme, au nom des personnes atteintes de sensibilité au gluten, d’allergie au gluten, d’allergie au blé, et au nom des personnes soucieuses de leur santé, je me permets d’attirer votre attention sur les prix très élevés qui sont pratiqués en France sur les produits certifiés sans gluten.

La gliadine est une molécule présente dans le gluten du blé, de l’orge et du seigle. Certaines personnes ne peuvent pas digérer cette molécule et se voient obligées de suivre un régime strict sans gluten à vie. Il n’existe à ce jour aucun traitement pharmaceutique pour guérir de l’intolérance au gluten.

Les personnes atteintes de maladie coeliaque ont certes un remboursement plafonné de la sécurité sociale sur certains produits certifiés sans gluten obtenu grâce au travail de l’Association Française Des Intolérants Au Gluten (AFDIAG), mais d’une part les produits restent tout de même chers malgré cette aide, et d’autre part les autres personnes qui doivent pourtant suivre le même régime strict pour leur santé n’ont aucune aide de la sécurité sociale.

Ce régime est très compliqué à suivre au quotidien, sans compter qu’il a de lourdes conséquences sur la vie sociale, il coûte également très cher, et cela particulièrement en France, contrairement à nos pays voisins comme l’Espagne (où les produits sans gluten sont très bon marché), l’Italie, l’Allemagne…

Pour exemple, un paquet de pâtes de 500g sans gluten coûte au minimum 3,15 euros, et les prix peuvent monter jusqu’à plus de 6 euros selon les marques. Un paquet de pâtes classiques (de blé) de 500g coûte quant à lui environ 1 euro. Les différences sont similaires pour le pain, les biscuits et gâteaux, les farines… Les prix des produits sans gluten sont donc au minimum 3 à 4 fois plus chers que les produits de consommation courante.

C’est pourquoi nous vous demandons, Monsieur de Président, de prendre les dispositions nécessaires pour  mettre en place une réglementation sur les prix de ces produits de santé alimentaire. Ainsi, non seulement ils seront accessibles à un plus grand nombre, mais les personnes devant suivre le régime sans gluten verront aussi leur pouvoir d’achat se rapprocher de la moyenne.

Etant certains de votre dynamisme concernant la mise en place de réformes, nous vous remercions par avance de votre compréhension et de la bienveillance avec laquelle vous examinerez notre requête.

Dans l’attente d’une réponse affirmative, je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, à l’assurance de ma considération distinguée.

Descente sans gluten au Lafayette Gourmet de Cap 3000

Sachant qu’au Lafayette Gourmet, ils ont plein de produits étrangers (j’y trouve mon Fluff, mes digestive, mon turron…) je suis allée fouiner pour voir si je trouvais des porduits sans gluten.

Et j’ai trouvé !

  1. Charcuterie italienne sans gluten (yes!!!!)
  2. Biscuits, cookies et barres de céréales sans gluten (au rayon Daily Monop’)
  3. Gamme complète de chips anglaises sans gluten
  4. Boîtes de galettes sans gluten (c’est anglais avec un super packaging!)

         

Ecart ou « intoxication » au gluten : comment soulager les dommages colatéraux?

Comme je le disais dans le précédent post, j’ai été intoxiquée au gluten dimanche dernier.
Pourtant le repas était simple : betteraves en entrée, une cuillère de pois chiches, viande au grill, légumes cuits à la vapeur (endives, fenouil et haricots verts/jaunes). Pas de fromage. Mais en dessert des marrons sautés au beurre…. Je pense qu’ils sont la raison de mon mal de ventre intense qui s’est manifesté 2 petites heures après la fin du repas. Ou ils étaient « confits » au gluten, ou je suis intolérante aussi à la châtaigne (je le suis aux amandes….). Peut-être aussi le mélange avec un (très) petit verre de rosé du Var, a créé dans mon bidon un mélange explosif et fermenté….

Bref, 2 heures après le repas, j’ai commencé à avoir un méga effet Kisscool, à me plier en deux, avec la sensation de 10.000 aiguilles rentrées dans le ventre, j’ai changé de couleur, je suis devenue blafarde avec cernes bien noirs. En gros, je me suis décomposée. Et ça a duré 3 jours…. Ce midi, ça commence à aller mieux.
Ca faisait longtemps que je n’avais pas souffert comme ça ! Pour moi, ballonnements, crise de colite, ventre gonflé distendu hyper douloureux…. et rien ne sort ! Fatigue instantanée, maux de tête, frilosité excessive…. Dire qu’avant c’était mon quotidien ! On se rend compte à quel point on s’habitue aux douleurs…. 

Le remède ?
Tisanes bien chaudes (camomille de mon arrière-tante italienne, GRAZIE ZIA!!) et CHAMOMILLA 9H
Un bon gros coussin bien dur sur le ventre (je n’ai pas testé la bouillotte, et j’ai perdu mon chat…)
Charbon actif , moi je préfère KALIUM CARBONICUM 5H
Bien sûr NUX VOMICA, indispensable
Ce matin, un p’tit Lactibiane, histoire de nettoyer tout ça…. (le seul produit qui me fait vraiment effet, ainsi qu’au fiston)

Et après un pareil épisode, on se dit:

PLUS JAMAIS !
VADE RETRO, GLUTEN !

Ikea sans gluten (enfin juste un dessert : Almondy gluten free !)

Aujourd’hui, malgré l’intoxication au gluten dominicale et délibérée de la part de ma mère, nous somme partis à Ikea Toulon.
Comme ça, ça a plutôt l’air d’être un programme sympa, mais pour nous, ça veut dire 1h20 de voiture et 18€ de péage rien que pour l’aller… le bonheur de vivre sur la côte d’azur privée de géant Suédois…

Nous voilà donc arrivés à la cafet’ et que vois-je? Un petit panneau indiquant qu’il y a un dessert sans gluten! Mais lequel est-ce? Le panneau est collé sur la rangée de ces gâteaux au Daim’s, ça me semble louche…. j’opte sagement pour le fromage blanc au coulis mais je prends quand même le gâteau pour le petit qui le dévore des yeux. (mère indigne qui n’est pas sûre que ce soit « safe »)

En bonne testeuse sadique, puisqu’on me tend la perche, je demande aux plats chauds qu’on me propose du sans gluten….
Désappointement collectif sous les toques:

Du sans gluten ? oui on en a, je vais regarder la notice (!!!)
Heu, les pâtes, c’est bon?
Non, je crois pas, non.
Ah, oui, on a un risotto végétarien!
Cool! Ok, je prends le risotto. Puis je lève la tête et je vois l’affiche « Risotto de blé végétarien ».
Laissez tomber, je vais aller prendre du saumon fumé…

Après nos achats, je me dirige vers la boutique tout en me disant « adieu les couques à la cannelle, les gâteaux à l’avoine, les cookies, … » et puis dans le rayon surgelé, par le plus grand des hasards, mon œil tombe sur un petit intitulé Gluten free sur le paquet de gâteau Almondy au Daim !
Dommage que je trouve ce gâteau dégueu (comme mon fiston d’ailleurs, qui n’a mangé que la croûte supérieure), et qu’en plus je sois intolérante++ aux amandes et lui aux noisettes et amandes !

Du gluten pour laquer les fruits… et le riz !

En surfant le web pour tout autre chose (les jardins familiaux), je suis tombée sur cet article : la cire sur nos fruits & légumes frais… contient des insectes et du gluten.
Cela concerne le Canada, et je n’ai pas réussi à trouver l’information pour l’Europe….
Toutefois, depuis Janvier, je lis beaucoup les étiquettes dans les magasins (et je prends peur!), je bouquine des revues bio, et je découvre avec effroi ce que l’agro-alimentaire peut inventer pour nous pourrir la santé. Et les additifs! Ah! J’ai une copine qui m’a donné la liste des additifs dangereux voire toxiques pour la santé, et c’est à cauchemarder des nuits entières!
Alors, je relaie cette information car si elle ne nous concerne pas, nous, européens, tant mieux, (ce dont je doute) mais ça vaut quand même le coup de le savoir !

D’ailleurs, ça recoupe l’information que m’avait donnée ma pédiatre selon laquelle il ne fallait pas acheter le riz genre’ mon vieil oncle d’Amérique’, car il était glacé au gluten pour le rendre beau brillant…. (j’en parlais ici). Perso, n’étant pas coeliaque, et donc pas sensible à ce point, je ne me sens pas trop concernée dans ma vie de tous les jours. Mais je trouve vraiment incroyable qu’on en arrive à de telles aberrations!

Extraits: la cire Shellac ou gomme-laque: Cette «cire» s’appelle au Canada shellac (en anglais seulement) et en Europe gomme-laque. Fabriquée à partir de la sécrétion d’un insecte appelé cochenille (sert aussi à faire le rouge des rouges-à-lèvres), plus souvent qu’autrement l’insecte vient avec la résine ainsi récoltée. […] La gomme-laque est composée de 70 à 90 % de résine (et d’insectes), de 1 à 10% de matière colorante, de 5% de cire, de 2 à 5% de gluten. Le gluten est partout […] et particulièrement là où il ne devrait pas y en avoir. […] La surconsommation d’un aliment, quel qu’il soit, peut devenir irritant pour notre organisme, voire allergisant. Soyez vigilant. Renseignez-vous. […]  La gomme-laque étant comestible, elle est utilisée comme cire sur les bonbons et les pilulesEn agriculture, on l’utilise pour protéger les pommes qui perdent leur cire naturelle lors de la récolte et du nettoyage. Elle reçoit à ce titre le code E904 en tant qu’additif alimentaire.

Mes expériences de pain sans gluten à la machine à pain…

Expérience, oui… Désastre, sûrement!!!

J’ai demandé à une copine de me passer sa MAP, car le pain, chez moi, c’est sacré, et depuis que je sais que je n’ai plus droit à ma baguette croustillante, ma Campaillette, mon pain aux céréales, mon pain au maïs (mais avec du blé!), mon pain maison aussi, j’ai l’impression d’être punie!

Vu aussi le prix du pain sans gluten, sans parler du goût infâme que cela peut avoir (jusqu’ici je n’ai pas trouvé de pain SG dans le commerce digne de ce nom), il me fallait faire mon propre pain.

Bien mal m’en a pris!

Après 2 essais, je vais rendre la Machine à pain à ma copine, et revenir à la boulange maison à l’ancienne!

Voici le résultat de mes expériences….

Dimanche dernier :

après 3h20 de machine à pain….:-/
J’étais verte!
La recette : trouvée:

  • 275 ml d’eau
  • 225 g de farine sans gluten type mix
  • 1 petite cuillerée à café de sel
  • 1 cuillerée à café de levure de boulanger sèche sans gluten
  • un morceau de beurre

Même la poubelle n’en a pas voulu!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Et l’expérience d’hier :

Là, après être allée sur ce site très complet, je me suis découragée, et j’ai opté pour la recette au dos du paquet de farine sans gluten pour boulangerie….

  • 2 cuillères à soupe d’huile
  • 15g de levure SG
  • 1/2 cuillère à soupe de sucre
  • 300g de mix
  • 1 cuillère à café de sel
  • 300 ml d’eau chaude
  • (j’ai rajouté de la gomme de guar pour le liant)

Le résultat….. au moins c’était souple… mais tout aussi lamentablement pas levé ni cuit!

 

 

 

 

La prochaine fois, j’essaie un pétrissage manuel et une cuisson au four !
(et ce ne sont pas les recettes de pain  Sans Gluten qui manquent dans la blogosphère!!!)

 

 

 

Edit du 25/02/2012 : ah oui, la Machine à pain, c’est une « sans marque », juste L135, et la farine, c’est un nouveau produit proposé par Gerblé que j’ai trouvé chez Carrefour Antibes, mon Leclerc étant en rupture de stock de farine Schär…

Les blogs de recettes sans gluten

Depuis que je sais que je suis intolérante au gluten (1 mois et des poussières à ce jour), à chaque fois que j’ai cherché des infos sur ce satané gluten dans mon moteur de recherche préféré, j’ai toujours dû faire face à une flopée de blogs culinaires sans gluten.
C’est génial, se dit-on, non seulement je ne suis pas seule, mais en plus je suis sauvée!
Mais après réflexion, je me dis, tous ces blogueurs qui nous présentent force de recettes sans gluten, isl font quoi dans la vie? Par ce que moi, ma journée fait 24h, je suis maman (certes solo ce qui ne facilite pas la chose), j’ai les impératifs de maternelle, de musique, d’activité sportive, j’ai une activité professionnelle, des activités associatives prenantes, une famille, un compagnon, des amis, et en plus, je suis une geekette greffée au net, et j’aime bien regarder les séries à la télé…. Alors, je ne passe pas ma vie aux fourneaux. Suis-je la seule à rentrer crevée le soir et me dire « j’me fais une tranche de jambon, un reste de pâtes, un yaourt et hop »?? Nan, parce que des fois, j’arrive à culpabiliser et croire que je suis une infâme mère indigne qui ne concocte pas de super repas élaborés et équilibrés tous les jours de la sainte semaine…. Alors, oui, j’achète des produits plus ou moins tout faits (que je teste ici), je cuisine (de temps en temps) des plats/desserts sans gluten, ou me lance dans une recette, mais c’est plutôt le we… J4ai envie de cookies, ben je vais pas passer par la case robot/four/attente pour en manger à chaque fois. Je tape dans le paquet désormais SG. Oui, j’avoue, je dois changer radicalement mon mode de cuisine, et d’alimentation. Finies les crêpes picard en 45s au micro-ondes, finies les tartines de pain complet, les sandwich maison, et j’en passe. Mais les autres, dans la « vraie » vie, il ne font quand même pas des plats chiadés tous les soirs??? Alors, ils mangent quoi ? de la salade ? Des pâtes SG ? Moi, j’ai jamais trop mangé de pâtes, alors voilà, de tous ces blogueurs culinaires qui surenchérissent de recettes plus terribles les unes que les autres, je voudrais connaître leur quotidien d’intolérants. Leurs sorties au restau, les invits chez les copains qui ne comprennent rien au SG, les anniversaires d’enfants SG, la collectivité, les restau d’entreprise, tout ces petits trucs de la vie courante qui peuvent devenir un obstacle à la vie sociale tout court….. ma pédiatre, coéliaque, m’a répondu « c’est simple, je n’ai plus de vie, je ne sors plus, je ne vais plus chez les amis, et quand les amis viennent, c’est toute une organisation » (rapport aux contaminations croisées).
Bref, si vous aussi, vous avez une vie SG autre que dans la cuisine, venez me rassurer et raconter votre quotidien !!! Parce que, voui, manger SG, c’est possible, c’est « facile », c’est bon, on s’y habitue, mais c’est quand même « chiant » dans la vie de tous les jours, le quotidien!

Gâteau au chocolat sans gluten #3 Carrefour No Gluten

Dans la série gâteaux au chocolat, j’ai testé avec beaucoup de scepticisme la préparation pour fondant au chocolat de chez Carrefour sans gluten.

Je suis tombée dessus lors de ma virée chez Carrefour Antibes, et je dis « scepticisme » car les précédents tests de préparations sans gluten pour gâteaux que j’ai faits ici et , ne m’ont pas convaincue….

Et pourtant….

C’est une excellente découverte !
Ce gâteau est exceptionnellement bon !
On en est addict à la maison!
(et le prix reste abordable : 3.62€)

Par contre, je ne le lais que 12 minutes à 180° contrairement à ce qui est indiqué sur le paquet (temps plus long et four plus chaud, qui aurait brûlé mon si bon gâteau)

Télématin se met au sans gluten….

Carinne Teyssandier, la chroniqueuse gourmande de télématin propose cette semaine des recettes sans gluten….

Lundi, c’était la quiche lorraine
Mardi, le Gratin de pâtes légumes et tofu sans gluten
Mercredi, un Quatre quart aux pommes sans gluten
et Jeudi, les Cookies au chocolat sans gluten

Alors, j’ai visionné la vidéo du quatre quart aux pommes… Franchement, je doute que le résultat soit si « beau » et « gonflé » avec juste sa recette! Même si la chroniqueuse monte les blancs en neige pour compenser le manque de liant et de levée… sans gomme de guar ou un liant sans gluten, je n’y crois pas ! (en plus pour ma part, les blancs en neige, je n’y ai pas droit).

Quant à la quiche lorraine, elle a « juste » oublié que la charcuterie française² est farcie de gluten (dextrose notamment), j’adore son discours « attention il peut y avoir du gluten dans le jambon à cause des épices et des aromates, il faut être vigilant »… et les lardons ? Vigilant! ça ne veut rien dire…
Bref, ou on est spécialiste, ou on ne l’est pas……. ça va bien pour les nouveaux adeptes de la diète sans gluten, encore une énième mode venue des états unis, qui me fait bondir quand on sait quelle vie on a si on doit s’abstenir de gluten et quelles souffrances cela engendre quand on y est vraiment intolérant….

² je dis charcuterie française, car en Italie par exemple, et en Espagne aussi, on trouve assez couramment de la charcuterie sans dextrose…

Palets chocolat sans gluten de Gerblé

Voici les biscuits préférés de mon petit garçon jusqu’à présent !

De bons palets, croquants, au chocolat aux pépites chocolat….
Perso, je préfère les autres, palets nature avec pépites de chocolat.

Un must! On en a toujours dans le placard !

Opération sans gluten dans les placards

Ce matin, j’ai vidé les placards de la cuisine à la recherche de toute trace de gluten à éliminer….

Y’en a qui vont être contents de récupérer tout ça!!

Fondant choco sans gluten Priméal

Cette fois-ci, j’ai testé la préparation pour fondant au chocolat de chez Priméal, trouvée en maison Bio à Cagnes-sur-Mer.

Et cette fois-ci, j’ai opté pour un plat carré, et pas un plat à cake, présumant que de toutes manières, un fondant à la base, ça ne gonfle pas, et sans gluten, il y a encore moins de chance pour que ça lève!!!

 

Et ça a donné ça !

Verdict : Plutôt pas mauvais, mais pas exceptionnel….

Goji Muesli sans gluten de chez LimaFood

Chez mon marchand bio, j’ai testé le muesli sans gluten au goji, cette baie à la mode, et plein d’autres graines :  le Goji muesli de chez LimaFood

J’ai du mal avec le muesli au p’tit dej’, mais dans mes smoothies, c’est d’enfer!

Je trouve ce produit très très bon !

Et j’ai découvert le plaisir de déguster plein de graines différentes et toutes très bonnes!

Ingrédients: Flocons de Soja*, Sultanas*, Abricots*, Riz* soufflé, Graines de Tournesol*, Graines de lin*, Flocons de Riz*, Amaranth*, Graines de potiron*, Baies Goji (Lyciet de barberie) (3.0%) * de l’agriculture biologique

Carrefour Antibes sans gluten

Aujourd’hui, pendant l’heure des mamans (fiston au sport) j’ai foncé au Carrefour Antibes pour voir ce qu’il proposait en produits sans gluten…

Vue la folie furieuse du samedi matin dans ce pôle de l’industrie agroalimentaire et du commerce en général, je me suis projetée au rayon diététique et j’ai découvert avec joie qu’il y avait une grande palette de produits Gerblé sans gluten, quelques produits de la marque Allergo et aussi une marque Carrefour sans gluten!

Etant ultra pressée, je n’ai pas eu le temps d’analyser les prix et les comparer avec mon petit tableau maison, et j’ai jeté dans mon cabas plein de produits pour les tester, ainsi que quelques produits de la gamme Bio de Carrefour (galettes de riz, lentilles corail,..)

J’ai été très agréablement surprise qu’il existe une marque Carrefour sans gluten, avec notamment des corn Flakes pour le p’tit déj et une pâte pour gâteau choco toute prête (que je vais m’empresser de tester!). Sans oublier aussi et surtout, des prix qui semblent bien plus abordables que les marques spécialisées…. mais est-ce aussi bon??

Par contre, une erreur de taille dans le lot ! le riz à poëler de la marque Bjorg, mais avec rajout de seigle et orge…:-/

Edit du 25/02/2012 : je suis allée sur le site de Carrefour et ai trouvé leur page dédiée à Carrefour sans gluten (pas à jour), ainsi que leur communiqué de presse de 2010.

Gluten, mon ami….. tu es apparu dans le vie de mon petit garçon…..

Après être apparu dans ma vie début janvier, voilà que je commence à me dire que mon petit garçon, qui souffre de maux de ventre depuis Août dernier, et que personne n’est en mesure de calmer, ni d’en identifier la cause, souffre peut-être aussi d’intolérance au gluten….

Finalement, quand il a eu 2 ans 1/2, il a eu 6 mois de diarrhées, et des éruptions cutanées, malgré tous les tests chez l’allergologue négatifs, je lui ai supprimé le lait et tout est rentré dans l’ordre. Cette fois-ci, même le gastro-pédiatre n’a pas jugé utile d’envisager une intolérance au lait, alors le gluten….

Devant cet enfant à la mine blafarde, présentant une fatigue extrême depuis quelques semaines, ces douleurs au ventre qui le réveillent la nuit et qui deviennent quasi incessantes, je décide de lui faire pratiquer les même examens que moi. Avec 10 jours d’angoisse à imaginer notre vie si cela s’avère être positif….

Résultat : intolérances au blé, au gluten, aux amandes et aux noisettes.

Mais le toubib m’explique qu’avec un régime « strict » pendant 1 an ou 2, mon fiston pourra se permettre des écarts…. tout n’est pas perdu….
Et la collectivité ? source de grande angoisse pour moi… L’homéo est pour éviter de faire un protocole qui sera très handicapant, mais préconise un régime strict tout le temps sauf en collectivité, où il faudra éventuellement expliquer la situation « off » aux personnes qui encadrent, au cuisinier et limiter l’apport de gluten…. (autant dire que c’est d’une utopie sans nom!)

Chandeleur sans gluten ratée…

Aujourd’hui, on a organisé la chandeleur à l’école.
Un stand magnifique de crêpes, bugnes, pets de nonnes….
Mais j’ai résisté!

Enfin, pas jusqu’au bout, puisque j’ai craqué sur des bugnes, mon péché mignon, ces belles bugnes qui me faisaient de l’œil depuis le début….

Et bien évidemment, j’ai apprécié, mais j’ai dégusté l’effet Kisscool….

Le pain des fleurs et ses tartines craquantes

J’ai testé les tartines craquantes et j’adore!!

J’ai goûté les 3 saveurs : sarrasin, quinoa, châtaigne.

Ma préférée est  à la châtaigne : j’en suis addict!
Celles aux sarrasin et quinoa sont moins goûtues que la châtaigne qui est bien sucrée (mais il n’y a pas de sucres ajoutés, ils sont naturellement présents)
Toutes ces craquottes sont très fines et très craquantes; bref à la maison, il y en a toujours à portée de main.

Lien utile, pour tout savoir sur les tartines craquantes pain des fleurs

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 32 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :